elephant-bastille-paris
Petites histoires de Paris

L’éléphant de la Bastille

Si aujourd’hui tout le monde connait la place de la bastille, sa colonne de Juillet et son génie de la liberté, on connait moins l’existence de l’éléphant de la bastille auquel fait référence Victor Hugo dans les misérables.

Voici donc l’étonnante histoire de cet éphémère éléphant dont il ne reste rien !

Tout commence en 1808 …  Napoléon désireux de donner à Paris les signes de la grandeur de la France choisi de dresser une fontaine gigantesque …le seul problème alors est de trouver où ?

Place de l’Étoile ? pourquoi pas car au départ, Napoléon voulait ériger l’Arc de Triomphe  sur la place de la bastille ! Mais rapidement, le ministre de l’Intérieur de l’époque l’en dissuadât. Napoléon explique alors qu’ « après toutes les difficultés qu’il y a à placer l’Arc de Triomphe sur la place de la Bastille, (il consent) qu’il soit placé du côté de la grille de Chaillot, à l’Étoile, sauf à remplacer l’Arc de Triomphe sur la place de la Bastille par une belle fontaine, pareille à celle qu’on va établir sur la place de la Concorde. »

La pensée de l’empereur se précise le 9 février 1810 : « Il sera élevé sur la place de la Bastille, une fontaine de la forme d’un éléphant en bronze, fondu avec les canons pris sur les Espagnols insurgés ; cet éléphant sera chargé d’une tour et sera tel que s’en servaient les anciens ; l’eau jaillira de sa trompe. Les mesures seront prises de manière que cet éléphant soit terminé et découvert au plus tard le 2 décembre 1811. »

***

Les architectes se mirent au travail, mais seul le soubassement fut érigé réellement, une maquette grandeur nature en plâtre fut érigée en 1813… Après la chute de Napoléon, des années passèrent et l’éléphant s’effrita. Mais il était toujours là en 1831 !  Gardé par un brave homme nommé Levasseur, logeant dans une des pattes de l’animal ! Mais le pachyderme de plus en plus délabré ne se visitait plus, seuls les enfants du quartier en faisaient leur terrain de jeu (et où se réfugie Gavroche !).

elephant de la bastille

***

Il faut absolument relire le texte de Victor Hugo dans « les Misérables » en voici un extrait : «Dans cet angle désert et découvert de la place, le large front du colosse, sa trompe, ses défenses, sa tour, sa croupe énorme, ses quatre pieds pareils à des colonnes faisaient, la nuit, sur le ciel étoilé, une silhouette surprenante et terrible. On ne savait ce que cela voulait dire. C’était une sorte de symbole de la force populaire. C’était sombre, énigmatique et immense. C’était on ne sait quel fantôme puissant, visible et debout à côté du spectre invisible de Bastille ».

***

La carcasse, située au niveau du débouché du Boulevard de la Bastille et de la rue de Lyon,  ne fut démontée qu’en juillet 1846. Des ruines de l’animal s’échappèrent des hordes de rats qui terrorisèrent le quartier durant des semaines !

Aujourd’hui, il ne reste que la colonne de Juillet surmontée du Génie de la Nation. Cette colonne, qui a cohabité quelques années avec l’éléphant,  fut édifiée en mémoire des révolutionnaires de Juillet 1830. Victor Hugo n’appréciait guère cet édifice, il le nommait « Le tuyau de poêle ».

 De nos jours le seul souvenir qui nous reste de cet éléphant se trouve dans le métro, à la station de la Bastille !

bastille elephant

***

elephant paris

***

elephant-Place_de_la_Bastille_1800

Inscrivez vous à notre prochaine visite guidée !

Vous devriez aimer

Vos commentaires

5 commentaires

  • editions Honoré Clair
  • 8 octobre 2014
  • 17h02
  • Répondre

Les éditions Honoré Clair ont le plaisir de vous annoncer la sortie du livre d’art et d’architecture « L’éléphant de Napoléon », une vision savante et divertissante de l’un des rêves de l’Empereur plus soucieux que tous ses prédécesseurs de l’équipement et de l’embellissement de Paris.

Waouh ! Article super intéressant ! Je ne connaissais pas du tout l’histoire de l’éléphant ! Merci :) !!

  • MARSAUD patrick
  • 19 mars 2012
  • 16h23
  • Répondre

Bonjour
vous trouverez ci-dessus l’adresse de ma page Facebook professionnelle. Acceptez-vous que j’y reprenne en vous citant, l’histoire de l’éléphant de la Bastille?
Bien cordialement
Patrick

  • Ménilmontant – wine-producing village turned quartier | Brunette à Bicyclette
  • 27 février 2012
  • 13h32
  • Répondre

[...] If you’re like me, you might have wrongly assumed it never existed.  You can read up on it here, by Paris Zig Zag (en [...]

votre site est superbe et vraiment tres sympa à découvrir
continuez dans votre lancée
j ‘ai créé également un site sur paris avec une foultitude de photos
bonne continuation

Laisser un commentaire

− 6 = 2