• Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

L’étonnante histoire de Bercy Village

121hallesauxvin11
  • Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !
Cour Saint-Émilion, 75012
Cour Saint-Émilion, ligne 14
Paris Zigzag / Wassila Djellouli

Aujourd’hui, on se rend à Bercy Village pour se faire une toile dans l’un de ses cinémas réputés grands et confortables, ou manger au restaurant tout en tachant d’éviter celui qui est considéré comme le pire de Paris ! À vrai dire, ceux qui s’y attardent sont plutôt les promeneurs affamés après une balade au parc de Bercy, une exposition à la Cinémathèque ou encore les touristes de passage, les Parisiens boudant un peu ce quartier jusqu’à présent pauvre en bonnes adresses.

bercy-village-paris-entrée

Pourtant, le Cour Saint-Émilion, autre nom donné à Bercy Village, est agréable pour son atmosphère atypique, presque dépaysante. Ce quartier piéton, aménagé autour d’anciennes halles à vin, ne ressemble à aucun autre à Paris : ici, pas d’immeubles haussmanniens, mais uniquement d’anciennes constructions en pierres blanches et aux toits pointus abritant aujourd’hui des boutiques de grandes enseignes ou des restaurants en tous genres. 46 chais du XIXème siècle répartis en deux rangées et séparés par une cour pavée, où déambulent les visiteurs, quand ils ne prennent pas place sur l’une des nombreuses terrasses pour se sustenter.

bercy-village-paris-entree

bercy-village-paris-rails

Si l’on ouvre bien les yeux, on remarque sur cette petite allée la présence d’anciens rails. De quoi nous aiguiller encore davantage sur l’histoire du lieu ! Au XIXème siècle se tenait là « le plus grand marché de vins et spiritueux au monde » : le Cour Saint-émilion faisait office d’immense entrepôt et de comptoir de vente de vins, préalablement mis en bouteille non loin de là, à Bercy. Des breuvages acheminés par la Seine directement de l’Yonne, de Bourgogne, d’Algérie, ou par train via la gare de Lyon en provenance du midi.

paris-bercy-antan

©parisrues.com

halles-bercy-paris

©parisrues.com

À cette époque, les amateurs de vins aimaient se rendre aux entrepôts de Bercy où l’alcool était détaxé, du moins jusqu’à l’annexion du quartier à Paris en 1860, qui proclame la fin de cet avantage fiscal. Proche de la Seine, l’endroit était également bien pourvu en guinguettes et auberges conviviales, qui en faisaient un haut-lieu de réjouissances. Mais il ne faut pas oublier qu’avant tout, l’on y travaillait beaucoup ! Pour imaginer l’activité de l’époque, rien de tel que de se rendre à quelques pas de là, aux Pavillons de Bercy, qui abritaient autrefois les « Chais Lheureux », du nom de l’élève de l’architecte Victor Baltard.

bercy-village-paris-entrepots

bercy-village-lheureux-paris

À quelques mètres du Cour Saint-Émilion, en bordure de la rue des Pirogues, on y observe six grands chais en pierres de meulière à l’aspect très industriel, des structures métalliques, des rails toujours, ou encore des voûtes en briques servant de couloirs de passage. Bien loin de l’aspect un poil aseptisé de Bercy Village, l’âme du lieu et son passé y sont plus palpables. Mais si l’extérieur garde sa forme d’antan, l’intérieur des chais est aujourd’hui investi par le magnifique musée des Arts forains.

bercy-musee-arts-forains-paris

Facebook
Twitter
Google+