De nombreuses villes de banlieue ont longtemps été délaissées par les touristes et les parisiens, souvent à cause de la distance qui les séparent de la capitale et de leur réputation parfois considérée comme “craignos”. Mais aujourd’hui, des villes comme Pantin, Aubervilliers ou Saint-Ouen se réveillent et deviennent de véritables lieux à la mode. C’est le phénomène de gentrification, ou de boboisation, des quartiers “populaires”. Des endroits plus attirants et plus agréables, mais qui poussent les prix à grimper à vitesse grand V. Ça plait ou ça ne plait pas, en tous cas, on vous propose quand même une petite visite.  Allez, on franchit le périph’ ?

Pantin : le nouveau “Canal”

A deux pas de la Villette, Pantin devient la nouvelle ville du 9-3 où il fait bon flâner. Les quais du Canal de l’Ourcq se sont transformés et ont totalement été réaménagés : voies piétonnes, stations de vélib, terrasses. Les restos bobo/branchouilles, les galeries et les murs où s’étalent les oeuvres de street-artistes ont fait de Pantin la nouvelle ville idéale pour les hipsters, une sorte de Brooklyn à la française. Sur le quai d’en face, les labos Chanel et Hermès viennent de prendre racine. Entre la gigantesque cité de l’art (la Galerie Thaddaeus Ropac Pantin) qui réunit des espaces d’expositions, et le Centre Nationale de la Danse, Pantin, longtemps considérée comme une ville ouvrière symbolique, est le lieu parfait pour les expressions artistiques en tout genre.

pantin-quartier-branche-banlieue-paris

Saint-Denis et Aubervilliers : le Hollywood à la française

Des cinéastes, comme Luc Besson ou Michel Gondry, veulent noyer cette réputation sulfureuse qu’ont les villes de Saint-Denis et d’Aubervilliers en leur offrant un nouveau souffle… Et ce, grâce au ciné ! Luc Besson a ouvert à Saint-Denis sa gigantesque Cité du Cinéma, tandis que Gondry a imaginé à Aubervilliers une “usine de films amateurs”, réservée aux réalisateurs en herbe. Deux initiatives qui rendent ces quartiers beaucoup plus dynamiques : les étudiants en cinéma affluent à Saint-Denis et Aubervilliers est une ville qui regorge de petites ruelles et de places piétonnes, en plus de ses grands espaces verts.

saint-denis-quartier-branche-banlieue-paris

Saint-Ouen : quartier popu mais branché

Aller chiner aux Puces de Saint-Ouen le dimanche, c’est devenu super branché ! Difficile d’imaginer ça, 10 ans en arrière. Mais le plus grand marché aux puces du monde est devenu un véritable lieu à la mode : les restos sont inondés de hipsters, Philippe Starck y a même ouvert son restaurant (attention aux prix qui piquent), et les nouvelles enseignes dans le vent bourgeonnent. Ce qui rend certains endroits beaucoup moins accessibles qu’avant financièrement. Mais si on se débrouille un peu, Saint-Ouen reste toujours malgré tout le lieu idéal pour se promener et pour dégoter des trésors à petits prix : friperies, antiquaires, bouffe… C’est une véritable caverne d’Ali Baba ! Ambiances 18ème siècle, Art déco ou seventies, ici, on se laisse porter par les époques.

saint-ouen-quartier-branche-banlieue-paris

Vous en voulez plus ? Inscrivez-vous !
Pour recevoir LE MEILLEUR DU PARIS INSOLITE ET SECRET par mail

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités