Et si on explorait les îles parisiennes

iles-bois-vincennes-paris

Combien y a-t-il d’îles à Paris ? Une, deux… ? Non, non, il y en a bien plus ! De véritables lieux de calme et de tranquillité en pleine capitale. On est encore loin des îles désertes mais bon, on y va quand même avec plaisir.

L’île de la Cité et l’île Saint-Louis : les plus centrales

Bon, si vous voulez chercher du calme sur l’île de Cité, c’est pas gagné. Elle abrite quand même Notre-Dame de Paris, le monument le plus visité de la capitale. Mais si vous êtes un peu courageux, allez-y le dimanche matin, quand la ville ne s’est pas encore réveillé, et là, vous découvrirez une île peu agitée… Quant à l’île Saint-Louis, elle n’est pas bien loin, pourtant, c’est une ambiance totalement différente : tranquille, agréable pour les promenades… Allez aussi vous poser sur un des bancs du Square Barye, à la pointe de l’île Saint-Louis, vous aurez l’impression « d’être le roi du monnnnnde ! ».

Métro : Cité

iles-cite-saint-louis-paris

L’île aux Cygnes : la plus américaine

Cette île est sans doute la moins connue des îles parisiennes. Elles se trouvent dans l’ouest parisien entre les 15ème et 16ème arrondissements. Toute en longueur, entre le pont de Bir-Hakeim et le pont de Grenelle, c’est sur une de ses extrémités que trône notre Statue de la Liberté version mini. Ses 900 mètres de long nous promettent une belle promenade au milieu des saules pleureurs, des peupliers et des frênes.

RER : Avenue du Président Kennedy

Ile-aux-Cygnes-Paris-France

L’île du Bois de Boulogne : la plus secrète

Contrairement aux autres, cette île ne se situe pas dans la Seine mais dans le Lac Inférieur, en plein Bois de Boulogne. Du coup, beaucoup plus petite que les autres, elle nous offre une tranquillité exceptionnelle. Les fans de Marcel Proust s’y reconnaîtront : dans « Du côté de chez Swann », il y fait de nombreuses allusions. « Cette complexité du bois de Boulogne qui en fait un lieu factice et, dans le sens zoologique ou mythologique du mot, un Jardin, je l’ai retrouvée cette année ». Dans son oeuvre, il y décrit les merveilles cachées de cet endroit. Navette fluviale ou barque, l’accès y est simple et gratuit. En plein centre de l’île, un restaurant (le Châlet des îles) est idéal pour faire une petite pause gourmande, exactement comme le faisaient régulièrement Zola et Proust au 19ème siècle.

RER : Avenue Henri-Martin

ile-bois-boulogne-paris

Les îles du Bois de Vincennes : les plus sauvages

Direction l’autre grand bois parisien : le Bois de Vincennes. Ici, il n’y a pas une mais cinq îles. Les plus connues, les îles de Bercy et de Reuilly se situent dans le lac Daumesnil (10 hectares). L’île de Bercy, accessible par une passerelle ou une barque, nous révèle de petites surprises : un belvédère et des mini-grottes. Quant à l’île de Reuilly, elle est nettement moins fréquentée et plus sauvage. Une balade par ici, et vous n’aurez pas l’impression d’être à Paris. De même pour les 3 autres îles du Bois, qui se situent dans le lac des Minimes, à l’opposé du lac Daumesnil. Ici, vous pourrez visiter les vestiges d’un couvent du 12ème siècle.

Métro : Porte Dorée

Fin de l'automne ‡ Paris sur le lac Daumesnil (Paris bois de Vincennes) Les arbres d'une belle couleur rousse et le ciel bleu se reflËtent dans l'eau, prÈsentent une forme gÈomÈtrique qui rappelle un peu celui des reprÈsentations de fractales. Le reflet dans l'eau Ètant sensiblement plus sombre que les arbres et le ciel, j'ai un lÈgËrement attÈnuÈ la diffÈrence de luminositÈ entre la partie supÈrieure et infÈrieure de l'image.

Vous en voulez plus ? Inscrivez-vous !
Pour recevoir LE MEILLEUR DU PARIS INSOLITE ET SECRET par mail

Facebook
Twitter
Google+