Offrez la box insolite - Un cadeau ludique et culturel !

Les places les plus paisibles de Paris, les havres de paix planqués

place furstenberg paris
Offrez la box insolite - Un cadeau ludique et culturel !
Mis à jour en juillet 2016

Après une bonne marche dans Paris, celui des grands boulevards, des belles avenues et des rues commerçantes, on en a plein les yeux, mais aussi… plein les oreilles. On a besoin d’une cure de calme et de silence, et vite ! Pour votre survie, on a déniché 8 places préservées de la foule et du bruit, des enclaves un peu magiques pour recharger les batteries.

La plus dépaysante, la place Dauphine

Encerclée par de grands immeubles haussmanniens aux murs épais, la place Dauphine est le temple du silence sur l’île de la Cité. Un lieu où les amoureux se dorlotent sous la lueur des réverbères, à mille lieux d’imaginer que Simone Signoret et Yves Montand y avaient leur nid douillet. Mais également une place aux doux airs de Provence, où l’on entend trinquer dans les bistrots, et s’entrechoquer les boules de pétanque en été. Difficile à croire, mais tout cela se passe au beau milieu du Pont-Neuf…
1er arrondissement – Métro Pont-Neuf

place dauphine paris

Myrabella licence CC-BY-SA 3.0

La plus élégante, la place Édouard VII

Étonnante, cette place construite en 1912 conserve un calme olympien, dans l’un des quartiers les plus bruyants de la capitale, celui de l’Opéra. Ici, les piétons circulent librement autour de l’imposante statue à cheval du roi Édouard VII, qui donne son nom à la place, ainsi qu’à son célèbre théâtre. Contrairement à bien d’autres places préservées, celle-ci étonne aussi par ses dimensions importantes et sa majesté : classique et chic, elle est bordée par des arcades, qui abritent entre autres le café Guitry et le restaurant de fruits de mer Chez Édouard.
9ème arrondissement – Métro Opéra

place edouard 7 paris

mbzt licence CC-BY-SA 3.0

La plus bohème, la place Flora Tristan

Dans le quartier peu couru de Plaisance au sud de Paris, se trouve cette petite place, toute aussi méconnue, qui promet une halte reposante, surtout l’été. En plus de nous protéger de l’agitation parisienne, elle nous abrite sous ses platanes à la terrasse des cafés, un luxe les jours de grande chaleur ! On adore son ambiance bohème et apaisée, ses ateliers d’artistes et La Dame Jeanne, son fleuriste chineur. Assez rare pour être souligné, l’endroit porte le nom d’une femme, militante socialiste et féministe du XIXème siècle.
14ème arrondissement – Métro Pernéty

place flora tristan paris

mbzt licence CC-BY-SA 3.0

La plus ressourçante, la Cité de Trévise

Vos oreilles crient au secours après une virée rue Faubourg Poissonnière ? Prenez la direction de la Cité de Trévise, juste derrière, pour une cure de silence. Sur cette voie pavée peu empruntée, un petit square à l’anglaise vous accueille sous ses érables, comme un refuge. On s’y relaxe au son de la fontaine, ornée ici de trois nymphes se tenant par la main, tout en admirant les maisons de style néo-renaissance qui bordent ce petit poumon vert. Vous avez de la chance, car il n’y a pas si longtemps, la cité, réservée aux familles bourgeoises, était fermée par des grilles…
9ème arrondissement – Métro Cadet

cite trevise paris

mbzt licence CC-BY-SA 3.0

La plus minimaliste, la place Furstenberg

À quelques mètres du boulevard Saint-Germain et de son Café de Flore si fréquenté par les touristes, planqué derrière l’abbaye Saint-Germain-des-Prés, se trouve une petite place au charme rétro, la place Furstenberg. Autour d’un îlot central agrémenté modestement de quatre pawlaunias (arbres originaires de Chine) et d’un ancien lampadaire à cinq globes, on circule tranquillement à pieds, la place étant peu empruntée par les automobilistes. L’occasion de s’arrêter devant la jolie petite boutique de choux à la crème, La Maison du Chou, et de faire un crochet par le musée Delacroix, qui rappelle que l’artiste avait lui aussi craqué en son temps pour cette placette discrète.
6ème arrondissement – Métro Saint-Germain-des-Prés

place furstenberg paris

© Wassila Djellouli / Paris ZigZag

La plus familiale, la place du Marché Sainte-Catherine

Cette place dessinée par l’architecte de Louis XVI au XVIIIème siècle a quelque chose de magnétique : d’abord parce qu’avec ses pavés, ses arbres, ses bancs et ses terrasses accueillantes, elle nous attire tout de suite dans ses filets. Préservés de l’agitation du Marais, on y profite d’une parenthèse reposante, mais pas ennuyante : on s’installe à la table de l’un de ses restaurants traditionnels français, on exerce son odorat dans sa parfumerie et on fait connaissance avec les serveurs-magiciens de son café-théâtre. Pas de vrombissements de moteurs ni d’afflux de touristes, on se sentirait presque chez soi…
4ème arrondissement – Métro Saint-Paul

place-paisible-paris-marais

©cityzeum

La plus belle vue, la place de la rue Piat

Ne vous fiez pas à son apparence. Cette place du XXème arrondissement dont le charme ne saute pas immédiatement aux yeux a une botte secrète : sa vue incroyable sur Paris. Au premier plan de ce poster géant, les pentes du parc de Belleville qu’elle surplombe, ses fontaines en cascades, ses jongleurs et ses quelques pieds de vignes. Plus loin, un panorama qui réunit les plus grands monuments parisiens, le Panthéon, Notre-Dame de Paris, Montparnasse, la Concorde, le Grand Palais et bien sûr la Tour Eiffel. Le tout s’admire comme à Montmartre depuis le belvédère, mais sans les touristes… Et en bonus : on s’installe à l’une des terrasses les plus sympas de Paris, celle du café Mon Coeur Belleville.
20ème arrondissement – Métro Pyrénées

rue piat paris

Guilhem Vellut licence CC-BY-SA 3.0

La plus théâtrale, la place Charles-Dullin

Si vous souhaitez faire une pause sur cette place de Montmartre, rassurez-vous, vous ne serez pas embêté. Ou peut être par quelques pigeons et des badauds qui guettent la prochaine représentation du Théâtre de l’Atelier, édifice autour duquel la place est articulée. C’est presque une certitude, vous aurez votre banc sous les arbres et votre place ombragée. Autour de vous, quelques épiceries et des bistrots, mais pas suffisamment nombreux pour troubler le calme qui règne en maître. Savourez, vous êtes à deux pas de Pigalle, dans une bulle de tranquillité…
18ème arrondissement – Métro Anvers

place dullin paris

mbzt licence CC-BY-SA 3.0

 

Article du 19 juillet 2016

Facebook
Twitter
Google+