• Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

Une synagogue Art Nouveau en plein Marais

Synagogue Art Nouveau rue pavée Paris
  • Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

Lorsque l’on se promène dans le Marais, dans le rue Pavée plus précisément, on ne peut que remarquer ce haut bâtiment coincé entre deux immeubles. Son style Art Nouveau tape forcément dans l’œil des passionnés d’architecture ou des simples curieux. On vous en dit plus.

Synagogue Art nouveau Rue Pavée Paris

Au 10 de la rue Pavée, en plein cœur du Marais, un édifice tout en hauteur attire le regard. Comme l’indique l’étoile de David sur son fronton, il s’agit d’une synagogue. Mais quelle synagogue ! Après l’arrivée massive de juifs orthodoxes au début du XXe siècle (essentiellement des pays de l’Est), un association de communautés israélites, présidée par Joseph Landau, mandate un architecte pour construire une synagogue orthodoxe dans le quartier dans lequel ils vivent. Et cet architecte n’est autre qu’Hector Guimard, le spécialiste du courant de l’Art Nouveau. Pour l’anecdote, c’est la nièce de Joseph Landau qui aiguille ce choix, quelques années plus tard, elle l’épousera !

Un défi de taille

Et la tâche s’annonce ardue pour le bâtisseur… En effet, l’espace alloué n’est que de 5 mètres de largeur et de 23 mètres de longueur. Ainsi, il pense un édifice haut de 12 mètres avec des fenêtres étroites et des pilastres. L’armature principale est en béton armé surmontée de pierres agglomérées creuses blanches. La forme est volontairement ondulée pour apporter un sentiment de grandeur. Cela lui permet aujourd’hui de bien ressortir entre ses deux voisins légèrement plus avancés. À l’intérieur, la structure habituelle d’une synagogue est inversée. Les bureaux et salles de cours sont à l’avant alors que le lieu de culte est placé à l’arrière. La lumière est apportée par une baie-vitrée au fond de la pièce centrale. De part et d’autres, deux mezzanines accueillent également les fidèles. Le mobilier, comme les luminaires, bancs ou encore garde-corps, a été choisi par l’architecte lui-même.

L'intérieur de la synagogue rue Pavée

Une histoire mouvementée

La synagogue a été inaugurée en grande pompe le 7 juin 1914 après avoir été entièrement financée par Joseph Landau, alors courtier aux Halles, et des particuliers. Mais, le bâtiment aurait pu disparaître. Dans la nuit du 2 au 3 octobre 1941, des proches des nazis dynamitent l’édifice, ainsi que six autres synagogues. Il a, par la suite, été restauré partiellement. On peut encore voir la porte d’origine. En 1989, cette synagogue d’un nouveau genre est classée monument historique par la ville de Paris.

Hector Guimard architecte synagogue rue Pavée

 

Facebook
Twitter
Google+