Cité Véron: Vian, Prévert, Queneau et les autres…

cite-veron

Les parisiens chérissent les « petites impasses » qui font oublier en quelques pas, le tumulte de la capitale.

Alors voici une adresse qu’il faut découvrir ! A deux pas du Moulin Rouge il y en a une chargée d’histoire, la Cité Véron. Annoncée par une plaque émaillée bleue et blanche, l’impasse se faufile entre les immeubles.

Jacques Prévert s’y installa en 1953 et y vivra 20 ans. Puis se fut au tour de Boris Vian de trouver refuge au coeur de la Cité Véron, il y écrivit d’ailleurs son célèbre « L’Arrache Cœur ». Sur la terrasse commune, où se trouvaient au début du XXème siècle les danseuses du french cancan, se réunissaient les membres du collège de pataphysique : Raymond Queneau, Ionesco et les autres.

***

Il y a quelques temps, la Conseil d’Arrondissement a décidé de changer le nom de la Cité Véron en Cité Pierre Dac (humoriste du XXème siècle). Après de nombreuses pétitions et protestations des riverains et des héritiers de Vian et Prévert, le nom de Véron a été redonné à cette charmante impasse.
Il faut dire que Dac n’y avait jamais mis les pieds !


Cité Véron
94 boulevard de Clichy 75018
Métro Blanche