La cour cachée qui nous fait voyager dans le temps

cour-industrielle-sedaine-paris-zigzag

« Paris se boboïse… » C’est sans doute la phrase que l’on entend le plus souvent dans les rues de la capitale ! Et pourtant, parfois, rien ne bouge… Découverte de ce passage au passé présent.

Un passé « industrieux »

Effectivement, la ville change irrémédiablement mais le passé « industrieux » de Paris n’est pourtant pas si éloigné que ça, en particulier à l’est de la ville. Les 11e et 12e regorgent d’impasses et de ruelles qui étaient bordées d’ateliers d’artisans ou de petites industries. Depuis, ces espaces sont devenus des ateliers d’artistes, des lofts ou des bureaux de start-up bien souvent.

rue-28-sedaine-paris-zigzag

Au numéro 28 de la rue Sedaine subsiste une cour qui a su traverser les époques sans prendre une ride. Les grossistes de vêtements et les entrepreneurs 3.0 ont depuis remplacé les métallurgistes et autres ferrailleurs. Cependant, elle donne aux visiteurs un petit aperçu du Paris d’antan. Alors on aime imaginer les ouvriers en bleu de travail charbonner comme des bêtes de somme et filer au bistrot du coin pour la pause du midi.

facades-sedaine-paris-zigzag

Même si cette atmosphère laborieuse du Paris populaire a bel et bien disparue, la cour pavée a conservé son cachet si particulier…

Infos pratiques :
Au numéro 28 de la rue Sedaine, Paris 11

À lire également :
La Cité Durmar : trésor caché de la rue Oberkampf
Quatre impasses secrètes à découvrir absolument à Paris
Une impasse bucolique et artistique au pied de la Tour Montparnasse