Parce que Paris n’est pas la seule ville à l’histoire infinie, voici une petite sélection – non exhaustive de 10 villes qui se démarquent par la richesse de leur passé plus ou moins lointain, aux portes de la capitale.

Poissy à travers les époques 

Ville religieuse centrale jusqu’à la Révolution française, avec l’implantation des couvents des Dominicains, des Capucins et des Ursulines, Poissy est également l’une des plus anciennes cités royales de la région. Elle a vu naitre les rois Louis IX et Philippe III avant que le pouvoir royal ne se déplace à Saint-Germain-en-Laye. Malgré la perte de cette étiquette royale, Poissy est restée importante à travers l’histoire notamment par son caractère industriel. Elle est le berceau de la construction automobile où des entreprises telles que Matford, Ford, Chrysler ou Peugeot Citroën s’y installent au XXe siècle. Un chef d’œuvre de renommée internationale y fut construit entre 1928 et 1931, la villa « Les Heures Claires » plus connue sous le nom de Villa Savoye. Inscrite à l’UNESCO depuis 2016, cette demeure construite sur pilotis est l’œuvre du Corbusier.

Villa_Savoye_paris zigzag
La Villa Savoye au 82 rue de Villiers à Poissy

Saint-Germain-en-Laye, la résidence giboyeuse royale

Située à 20 kilomètres de Paris, la ville de Saint-Germain-en-Laye est convoitée dès l’époque mérovingienne en raison de la forêt giboyeuse qui l’entoure. Devenue domaine privilégié de chasse royale, la forêt de Saint-Germain héberge des chênes datant du règne de Louis XIV ! C’est le château du même nom, dont la construction remonte au XIIe siècle, qui a vu naitre le Roi Soleil. Il décidera de quitter la demeure pour Versailles, mais le château est le témoin de plusieurs règnes avant lui. Considéré comme une des plus belles demeures des rois de France, c’est dans ce château qu’est signé en 1563 l’édit de Charles IX qui fixe au 1erjanvier le début de l’année pour tout le pays.

Le rayonnement du Roi Soleil à travers Versailles

On ne la présente plus ! Versailles, qui à l’origine n’hébergeait pas plus de 400 habitants, est une ville créée de toute pièce par Louis XIV. Siège du pouvoir politique pendant un siècle, de la fin du XVIIe siècle à la fin du XVIIIe, elle est réputée pour son allure luxueuse et son château gigantesque, mais est aussi considérée comme l’un des berceaux de la Révolution française : c’est dans sa salle du Jeu de paume qu’a eu lieu, le 20 juin 1789, le désormais historique serment du Jeu de Paume.

Fontainebleau, l’autre ville royale 

L’autre ville royale, dont le château, selon Napoléon, était « la vraie demeure des rois, la Maison des siècles » est aujourd’hui la commune la plus vaste de l’Île-de-France et presque entièrement recouverte d’une forêt très réputée avec près de 365 kilomètres de promenades. Le château, qui dispose de plus de 1500 pièces est classé Monument Historique depuis 1862 et appartient au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981.

Barbizon, « le Village des Peintres »

Accolé à la forêt de Fontainebleau, le petit village de Barbizon est devenu célèbre malgré lui. Petit hameau de bûcherons de 300 habitants qui voit s’installer dans les années 1830 des artistes du mouvement impressionnistes qui recherche un endroit calme et inspirant, Barbizon est l’endroit idéal de par ses paysages uniques à deux pas de la capitale artistique. Théodore Rousseau, Jean-Baptiste Corot, puis Renoir, Monet ou encore Sisley ont fait partie de la centaine d’artistes installés à Barbizon.

L’auberge Ganne où séjournaient les artistes impressionnistes.

Sèvres et le savoir-faire de la porcelaine 

Tout commence avec un atelier de porcelaine fondé à Vincennes sous le règne de Louis XV. Rapidement, ce dernier est transféré à Sèvres dans des bâtiments construits spécialement pour, à l’initiative de Madame de Pompadour, favorite du roi. Deux ans après, en 1759, Louis XV permet à la Manufacture de Sèvres d’avoir un rayonnement infini à l’échelle européenne en la plaçant sous contrôle de la Couronne. C’est dans cet atelier que le vase de Neptune fut réalisé pour l’Exposition universelle de 1867. Il s’agit du plus grand vase jamais fabriqué : 3,15 mètres de haut pour plus d’une tonne grâce à un savoir-faire unique. En 1986, la manufacture devient membre du Comité Colbert qui regroupe les entreprises du luxe françaises.

Écouen, ou l’invention du premier système de télécommunication

Ville peu connue et pourtant ! Elle est le berceau de la célèbre famille de Montmorency qui s’y installe au XIIesiècle. Au XVIe siècle, elle est l’une des familles les plus puissantes de France. C’est Anne de Montmorency qui sera à l’origine du château style Renaissance qui héberge depuis 1969 le musée national de la Renaissance. Écouen est également remarquable pour avoir fait partie de la première expérience officielle de transmission optique réussie d’un message en 1793.

Nogent-sur-Marne, « l’Eldorado du dimanche »

C’est dans cette petite ville des bords de Marne que sont nées les fameuses « guinguettes » que l’on voit fleurir l’été. Au XIXe siècle, les Parisiens s’échappent de leur quotidien le dimanche pour « boire le guinguet » ; le vin local car ce dernier est alors exempté de la taxe parisienne sur l’alcool… Un aubaine !

Chartres, capitale de l’art du vitrail

 C’est l’un des plus puissants centres chrétiens de philosophie et théologie jusqu’au XIIe siècle mais également ici qu’il est possible d’admirer la sublime cathédrale gothique achevée en 1220. C’est dans la cathédrale de Chartres, constituée de 2600 mètres carrés de vitraux datant des XIIe et XIIIe siècles que s’est déroulé le sacre de Henri IV en 1594, unique roi à y avoir été sacré !

Saint-Denis, la nécropole des rois de France

Impossible de parler d’histoire, sans aborder la ville de Saint-Denis ! Outre sa Basilique et sa nécropole royale qui abrite les tombes de nombreux souverains francs et français, la commune nichée au nord de Paris – qui a pris le nom de Franciade sous la Révolution – a été tout au long de son histoire, une place politique forte. Son centre historique est encore aujourd’hui peuplé de nombreux édifices d’exception parmi lesquels l’ancien couvent des Carmélites devenu le Musée de Saint-Denis, l’église Saint-Denis-de-l’Estrée, mais aussi l’ancien siège du journal L’Humanité, conçu par Oscar Niemeyer, l’architecte à qui l’on doit, à Paris, le siège du PCF.

basilique

À lire également : Petite histoire de la construction du quartier de la Défense

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités