passage-ancre-paris-zigzag

Même après l’avènement des réseaux sociaux, la capitale regorge encore de petites rues calmes et méconnues de tous. En voici d’ailleurs quelques exemples. Courez-y avant qu’elles ne soient prises d’assaut par les photographes.

La villa Seurat

Au début du XXe siècle, alors que Paris se forge progressivement une réputation de centre névralgique culturel mondial, les artistes de toutes les origines font de la capitale leur point de convergence, et plus particulièrement le quartier de Montparnasse. Alors très prisé, le quartier subit une crise du logement. C’est pourquoi André Lurçat, architecte, décide de créer huit villas parmi lesquelles la villa Seurat, du côté de la rue de la Tombe-Issoire et d’y lotir des maisons-ateliers à l’architecture tout à fait pittoresque. Aujourd’hui l’âme artistique y réside toujours et le calme règne.

Villa Seurat
Accès par le 101, rue de la Tombe-Issoire – Paris 14

La cité Pilleux

Grillagé, ce petit coin bucolique parisien est assez difficile d’accès, ce qui fait son intimité et son caractère secret. Souvenir du Paris ouvrier, la cité Pilleux est jonchée d’anciens ateliers industriels réhabilités en petites habitations charmantes. Grâce aux résidents actuels, la petite ruelle est un petit écrin de verdure unique dans le 18e arrondissement.

Cité Pilleux
Accès par le 30, avenue de Saint-Ouen et le 45, rue Ganneron – Paris 18

Le passage du Chantier

Véritable trésor à ciel ouvert, le passage du Chantier se glisse entre la rue du Faubourg Saint-Antoine et la rue de Charenton et fait partie de ces vieilles voies pavées et étroites au charme si particulier. Long de 120 mètres, il s’articule en plein quartier des Quinze-Vingts, non loin de la Gare de Lyon. Bien qu’assez étroit et peu lumineux, le passage du Chantier demeure très coloré grâce aux tons variés des façades de ses échoppes. 

Passage du Chantier 
Accès par le 65, faubourg Saint-Antoine et le 55, rue de Charenton – Paris 11

Le passage de l’Ancre

Non loin du Musée des Arts et Métiers se cache un petit trésor bucolique comme on les adore ! À l’abri des regards, le passage de l’Ancre relie discrètement la rue Chapon à la rue de Turbigo. Bordée d’enseignes aux multiples couleurs, la petite voie privée fait partie de ces pépites parisiennes qui nous font voyager hors du temps.

Passage de l’Ancre
Accès par le 223, rue Saint-Marin et le 30, rue Turbigo – Paris 3

La villa Léandre

C’est un petit paradis au cœur de Montmartre aux airs britanniques : la villa Léandre, pavée, est bordée de maisonnettes Art-Déco ou au style anglo-normand. On y trouve également des petits jardinets entretenus avec soin par les chanceux riverains qui peuvent se targuer de résider dans l’un des coins les plus tranquilles de la capitale.

La villa Léandre
Accès par le 25 rue Junot, Paris 18

À lire également :
Les plus belles rues secrètes du 14e arrondissement 
Top 10 des rues insolites de Paris

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités