Balade à Beaune, entre vignes et patrimoine

Située le long de l’autoroute du Soleil et à seulement 3 heures en voiture de la capitale, la ville de Beaune offre un bel aperçu de la beauté de la Côte-d’Or et de la richesse de son patrimoine. Des incontournables hospices, stars du film La Grande Vadrouille en passant par les vignobles réputés de la route des Grands Crus, le territoire des Ducs de Bourgogne fourmille de trésors à découvrir. On vous embarque avec nous ! 

Les Hospices de Beaune : joyau du XVème siècle 

À 30 minutes au sud de Dijon, la ville de Beaune est idéale pour faire une halte sur la route des vacances ou pour un week-end d’escapade. Le cœur historique se visite aisément à pied !

Commençons notre balade par un incontournable : les Hospices de Beaune – Hôtel Dieu. Les bourguignons ne manquent pas de conseiller cette visite ! S’il ne paye pas de mine depuis l’extérieur, cet édifice moyenâgeux vaut vraiment le coup d’œil : la cour d’honneur, avec ses tuiles colorées, est vraiment sublime.  

Pour la petite histoire, l’Hôtel-Dieu est fondé par le chancelier Nicolas Rolin et son épouse Guigone de Salins en 1443. À cette époque, la ville de Beaune sort d’une période tumultueuse, marquée par la Guerre de Cent ans et une grave épidémie de peste. C’est dans ce contexte difficile qu’est établi l’Hôtel-Dieu, afin d’accueillir pauvres, malades et démunis. Des patients y sont accueillis jusqu’en 1984, avant que l’édifice ne soit dédié au tourisme.  

Star de cinéma

En 1966, les Beaunois devaient slalomer entre les prises du tournage de Gérard Oury pour retrouver leurs proches hospitalisés ! Cette année-là, le réalisateur pose sa caméra en Bourgogne pour tourner le film La Grande Vadrouille, avec les comédiens Bourvil et Louis de Funès. La salle des “pôvres”, avec ses grands lits rouges, devient notamment le décor de la scène de la visite médicale, entre la mère supérieure et les aviateurs anglais. Cet immense succès du cinéma français joue particulièrement sur la popularité de la ville bourguignonne à l’époque. 

La grande vadrouille aux Hospices de Beaune (1966)

L’autre particularité des Hospices de Beaune : son domaine viticole de près de 60 hectares. Connu dans le monde entier, il compte 85% de premiers crus et grands crus. Chaque troisième dimanche de novembre, une grande vente aux enchères organisée par la maison Christie’s réunit tous les amateurs du pays. En 2015, un tonneau de 228 litres est parti pour la somme astronomique de 480 000 euros ! L’argent sert au financement des équipements de l’hôpital de Beaune et à la conservation de l’Hôtel Dieu. 

La vigne et le vin : toute une histoire

Restons dans la thématique viticole… Plusieurs activités autour de ce breuvage sont à découvrir à Beaune et aux alentours. Le musée du vin de Bourgogne, situé dans l’ancien hôtel des Ducs au centre-ville, met en lumière l’histoire des Climats du vignoble de Bourgogne. Le joli parcours refait à neuf ne manque pas de présenter les nombreuses pratiques liées à la viti-viniculture, la tonnellerie ou encore l’œnologie. 

Vignes à Savigny-les-Beaune (Côte-d’Or).

Si vous trépignez d’impatience à l’idée de fouler les plus beaux domaines de la route des Grands Crus, tels que Pommard, Puligny-Montrachet ou Meursault, plusieurs options s’offrent à vous. L’office du Tourisme de Beaune propose des safaris (sans girafes ni lion, on vous rassure) pour connaître tous les secrets du vin de Côte-d’Or. Vous pouvez aussi choisir de découvrir ce patrimoine en calèche, en mobylette vintage et même dans les airs, à bord d’une montgolfière ! Notre conseil : venez les découvrir à l’automne, lorsque les vignes se parent de 1000 couleurs.  

Château de Santenay (via Instagram)

Côté dégustation, de nombreux cavistes de la ville sont ravis de vous accueillir toute l’année pour vous faire découvrir leur production. N’hésitez pas à partir un peu plus au sud, au château de Santenay, situé à 30 minutes de Beaune, pour mêler visite patrimoniale et dégustation d’exception

Pour terminer cette balade à Beaune, ne repartez pas sans avoir dégusté de succulents escargots à l’Écusson ou au 21 Boulevard ! D’autres spécialités vous attendent à la boutique Mulot et Petitjean à l’instar du traditionnel pain d’épices et des nonnettes. Vous nous en direz des nouvelles ! 

L.B

À lire également : Week-end à 3h de Paris : le parc Obernai au cœur de l’Alsace
Petit histoire de la vigne parisienne
À la découverte de La Rochelle, ville portuaire historique

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités