verneuil-maison-tournelle-paris-zigzag

Loin de l’agitation parisienne, la magnifique bourgade normande de Verneuil d’Avre et d’Iton vous accueille pour une escapade historique et bucolique d’exception ! Cette charmante petite ville, classée parmi les 100 plus beaux détours de France, est riche d’un patrimoine historique parfaitement sauvegardé, qui fait la fierté de ses habitants et de sa belle région… En route pour une charmante échappée normande, à une heure de Paris !

Une ancienne cité médiévale

L’histoire de Verneuil-sur-Avre remonte aux années 1120, lorsque le duc de Normandie et roi d’Angleterre Henri Ier de Beauclerc décide d’installer une place forte, à la frontière sud du duché de Normandie. Protégée par des remparts, dont il existe encore des vestiges aujourd’hui, la ville frontière de Verneuil s’impose très vite comme l’une villes les plus dynamiques de Normandie, avec ses 30 000 habitants (selon les chroniqueurs de l’époque). La ville, non pas traversée par l’Avre mais par l’Iton, est arrosée de nombreux canaux, depuis le XIIe siècle, ce qui permit également l’essor d’une économie hydraulique, fondée sur la teinturerie, draperies, tanneries…Aux confluences du royaume de France et du duché de Normandie, l ’histoire de Verneuil était née !

Façonnée par cet héritage médiéval, la ville de Verneuil conserve de nombreuses traces de ce passé et de ses anciennes activités florissantes : en premier lieu, la place du marché, juste en face de l’imposante et somptueuse église de la Madeleine (XIIe siècle). Cette « énorme et gracieuse fleur de pierre », selon les mots du peintre Maurice Vlaminck, connu de nombreux embellissements à l’époque médiévale pour devenir l’un des grands joyaux du gothique flamboyant en Normandie.

église-sainte-madeleine-paris-zigzag
Place et église Sainte-Madeleine. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval

Une vieille-ville pittoresque…

Outre les monuments religieux (quatre églises, une abbaye, un hôtel-dieu) et militaires (tour grison, remparts), la vieille ville de Verneuil attire l’œil par un cachet ancien et une architecture civile marquée par la profusion de maisons à colombages, remontant souvent au XV-XVIe siècles, et d’hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles… Épargnée par les fureurs de la seconde guerre mondiale, Verneuil est en effet l’une des rares villes normandes à ne pas avoir subi les bombardements de 1944, conservant ainsi un patrimoine bâti ancien exceptionnel, construit, pour une bonne part, au lendemain de la guerre de Cent ans voire à une époque antérieure… C’est un véritable musée à ciel ouvert qui s’offre à nos yeux !

rue-de-l'hôpital-paris-zigzag
Rue de l’hôpital. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval
ancien-tribunal-paris-zigzag
Ancien tribunal de Verneuil. Si la façade est néo(gothique (années 1860), le bâtiment est bel et bien d’origine médiévale. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval

Premier type de bâti remarquable, qui interpelle par son abondance et son caractère pittoresque, les maisons à colombages. Souvent constituée d’un seul étage, ces maisons étaient habitées par les artisans de la ville. Les notables, quant à eux, préféraient des maisons à trois étages, bien souvent ornementées de motifs végétaux et religieux notamment.

maison-ancienne-paris-zigzag
Maison d’artisan (XV-XVIe siècle). Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval

Le deuxième type de bâti ancien dont nous pouvons faire mention est celui des hôtels particuliers d’Ancien Régime. Aux XVIIe-XVIIIe siècles, les nobles à la tête d’une charge militaire ou les bourgeois travaillant dans l’administration royale firent construire de magnifiques hôtels dans leur ville de naissance, comme témoignage de leur puissance ou de leur réussite. Les façades peuvent être en briques, en pierre voire même à colombages, pour rester en cohérence avec l’architecture de la ville.

hôtel-particulier-1760-paris-zigzag
Elégant hôtel de Bournonville, remontant aux années 1760. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval

D’autre part, il ne faut oublier l’importance du matériau local dans les constructions vernoliennes : le grison, caractérisé par une couleur rousse, et que l’on retrouve sur certaines maisons et églises de Verneuil.

rue-des-tanneries-paris-zigzag
Rue des tanneries. Le centre ville de Verneuil est parcouru de ruelles sinueuses, bordées de maisons anciennes. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval
ancienne-abbaye-Saint-Nicolas-paris-zigzag
Ancienne abbaye Saint-Nicolas, terrain des jeu des boulistes vernoliens. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval

…où la nature n’est jamais très loin

Passée la riche découverte du centre-ville vernolien, qui peut prendre une à deux heures, nous vous invitons à poursuivre la balade sur les anciens remparts, aménagés en « circuits des fossés ». Verneuil porte également dans son identité les petits canaux, que nous pouvons traverser, et dans lesquels se reflètent dans une eau cristalline le vert des saules pleureurs.

Panorama-verneuil-paris-zigzag
Fossé au nord de Verneuil. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval

A détour d’un ancien fossé, se dévoilent les ruines des anciennes portes de la ville, parfois réappropriées par la nature et couvertes de plantes grimpantes. Ces vestiges semblent tout droit sortis d’un imaginaire de conte de féé. La nature chatoyante, qui respire bon la campagne normande, et l’histoire médiévale se rencontrent ici et donnent à voir des images de carte postale.

circuit-fossé-paris-zigzag
Circuit des fossés. Crédit : Léonard Barbulesco-Vesval

« Sous le beau ciel de notre France, quand le soleil revient plus doux, quand la nature est reverdie » pour reprendre les premières paroles de la chanson de Frédéric Bérat, la découverte de la Normandie, et en particulier ici de Verneuil sur Avre, sonne comme une véritable parenthèse enchantée ! Comme le peintre paysagiste Maurice Vlaminck, vous tomberez amoureux de cette petite ville chargée d’histoire et à l’authenticité normande revigorante.

Sur les routes du Perche ou encore du Mont Saint-Michel, faites une halte à Verneuil, vous serez séduits par son caractère paisible et pittoresque. Il fait bon vivre en Normandie !

Infos pratiques :
Train : ligne Paris-Montparnasse / Granville, s’arrêter à la gare de Verneuil-sur-Avre. 1h05 de trajet.
Office du tourisme de Verneuil, 129, place de la Madeleine.
Il est possible de réserver des visites guidées thématiques de Verneuil. Renseignements au 02 32 32 17 17
Des balades en calèches permettent également de découvrir l’histoire de la ville !

A lire également :
Gisors, une cité normande aux portes de l’île de France
Giverny : une virée impressionniste incontournable 
10 jolies villes à deux pas de Paris

Crédit illustration de Une : Maison à tourelles du XVIe siècle, photo de Léonard Barbulesco-Vesval.

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités