Pour vivre heureux vivons cachés dit l’adage. Depuis près d’un siècle, c’est de cette manière que vivent les habitants de la butte Bergeyre à Paris. Difficile de tomber par hasard sur ce charmant lotissement du 19ème arrondissement. Seuls une route et deux escaliers peuvent vous mener jusqu’à le butte la plus secrète de Paris. La vue à couper le souffle sur Paris vous fera vite oublier les 5 bonnes minutes de montée. Sans parler du calme qui y règne.

butte-bergeyre

Des moulins aux Jeux Olympiques

Pourtant, l’histoire du quartier est loin d’être un long fleuve tranquille. Couverte de moulins au 17ème siècle, il faut attendre les années 1900 pour voir les premières constructions d’envergure, notamment un grand hôpital et un parc d’attraction. En 1918 y est inauguré le stade “Robert Bergeyre”, du nom d’un rugbyman célèbre de l’époque.  Le stade accueille même les Jeux Olympiques de 1924. Un an plus tard, le terrain de la butte, qui prend le nom de “Bergeyre”, est vendu à un promoteur immobilier. Les maisons individuelles que l’on connait aujourd’hui sont alors construites.

vue-butte-bergeyre

Un quartier préservé

100 ans plus tard, il n’existe toujours aucune boutique sur la butte. Les préoccupations des habitants sont plus proches de la nature que du commerce. Cultiver son mètre-carré de terre auquel a droit tout propriétaire de la butte, s’occuper des ruches ou des pieds de vignes, confectionner de beaux costumes pour le carnaval des enfants organisé chaque année: voilà les activités sur la Butte.

Dernier tuyau: le meilleur moment pour profiter la Butte Bergeyre, c’est au coucher du soleil. La vue sur sa grande soeur Montmartre est alors magique.

Butte Bergeyre, 75019.
Entre l’avenue Simon-Bolivar au sud, l’avenue Mathurin-Moreau au nord et la rue Manin à l’est.