ateliers-durmar-paris-zigzag

On oublie souvent qu’avant d’être absorbés, les quartiers périphériques de Paris n’étaient que des villages à l’instar de Montmartre, Belleville ou Ménilmontant. Fort heureusement, il subsiste encore aujourd’hui quelques poches de ce passé champêtre dans la capitale.
La Cité Durmar, du nom de l’ancien propriétaire du terrain, est l’une d’entre elles. L’impasse d’une longueur de 120 mètres est attenante à la bouillonnante rue Oberkampf. D’ailleurs, il est très facile de passer devant l’entrée de la voie sans même la remarquer. C’est bien dommage car une fois engagé dans l’impasse, vous pénétrez dans un autre monde.
Les tumultes de la ville semblent disparaitre en un instant ! Vous aurez le sentiment d’être seul au monde avec quelques chats perdus en guise de compagnons. L’humanité n’a pas encore inventé la machine à remonter le temps et pourtant, c’est comme si le temps s’était arrêté il y a plus de 150 ans !

vegetation-cite-durmar-paris-zigzag

Un espace protégé mais fragile 

L’impasse est bordée aujourd’hui d’ateliers d’artistes. À l’origine, la cité Durmar constituait une enclave maraichère. Au cours du 18ème siècle, les cultivateurs bâtirent des maisonnettes sur leurs parcelles. Au fil du temps, ces abris se sont agrandis et sont devenus pour la plupart des ateliers surélevés d’un logement à l’étage. Lors de la révolution industrielle, ces constructions se sont transformées en unités de production et ont également permis l’essor de l’artisanat du bois dans le quartier.

facade-durmar-paris-zigzag

Aujourd’hui, la Cité Durmar se présente comme un ensemble architectural harmonieux et préservé. Il s’agit d’ailleurs d’un “espace libre protégé” inscrit au P.L.U. (plan local d’urbanisme) de la ville. Cependant ce plan qui garantit la fonction résidentielle des lieux et qui empêche toute destruction éventuelle de l’impasse, ne protège pas les façades en tant que telles. En 2004, le terrain fût racheté par une société immobilière qui compte bien rentabiliser son investissement en transformant la plupart des ateliers en lofts luxueux pour clientèle fortunée. Depuis les petits propriétaires (des murs et non du sol) se battent pour que leur impasse soit conservée dans son état et pour qu’ils puissent continuer à vivre dans leur petit paradis. Ce qui n’a pas empêché la démolition puis la reconstruction d’un loft contemporain de deux étages en 2012 !

cité-durmar-paris-zigzag

En attendant, la Cité Durmar vous enchantera, à coups sûrs, lors d’une balade dominicale dans le quartier d’Oberkampf/Ménilmontant…

Cité Durmar
Au 154, rue Oberkampf, Paris 11

Crédits photo : Bee.girl 

À lire également :
Quatre impasses secrètes à découvrir absolument à Paris 
La Villa Riberolle, l’impasse marginale du 20ème 
Une impasse bucolique et artistique au pied de la Tour Montparnasse 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités