Le château de Pierrefonds ou le Moyen-Age idéal de Viollet-le-Duc

Il éveille en chacun de nous des rêves d’enfants, peuplés de princesses, chevaliers et combats d’épées. S’il a été construit au Moyen-Age, le château de Pierrefonds a connu une renaissance au XIXe siècle, grâce au travail du célèbre Eugène Viollet-le-Duc. Il a refaçonné un château idéal, s’appropriant les codes de l’architecture médiévale pour le compte de Napoléon III. Zoom sur ce château de conte de fées à seulement deux heures de Paris. 

Construction, tourmente et romantisme

Situé aux portes de la capitale, le château de Pierrefonds (Oise) surprend tant par son architecture audacieuse que pour son histoire épique.
Il est construit à la fin du XIVe siècle par Louis Ier d’Orléans, le frère du roi Charles VI, dit “le fou”. La bâtisse coule des jours tranquilles pendant plus de deux siècles avant que tout bascule en 1616. Le château est assiégé, incendié puis progressivement démantelé à la demande de Richelieu. Avec le temps, on se désintéresse de ces vieilles ruines. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour que le château de Pierrefonds suscite de nouveau l’intérêt et devienne un lieu de balade bucolique populaire. Les âmes romantiques, comme Camille Corot, aiment venir y poser leur chevalet pour peindre ces pierres abandonnées. 

Ruines du château de Pierrefonds par Camille Corot

En 1810, Napoléon Ier fait acheter les vestiges par l’Etat. Quelques années plus tard, Napoléon III, en grand amateur d’archéologie, demande à ce que ce trésor de Moyen-Âge soit d’abord restauré. Il engage Eugène Viollet-le-Duc, déjà célèbre pour son travail sur la cathédrale Notre-Dame de Paris… 

Rebâtir le château idéal du Moyen-Age

De simple restauration, le chantier passe finalement à une reconstruction d’ampleur, pour faire de Pierrefonds une résidence impériale. Pierre par pierre, Viollet-le-Duc redonne vie au château. Mais l’architecte ne se contente pas de le reconstruire à l’identique… Il reprend les éléments d’architecture indispensable du Moyen-Âge comme le donjon, la chapelle et la galerie, mais en propose une réinterprétation, mélangeant les styles gothique et renaissance.
En d’autres termes, cette reconstruction archéologique a bénéficié de la créativité d’un homme moderne du XIXe siècle ! Viollet-le-Duc s’amuse également avec le bestiaire médiéval, qu’il incruste un peu partout. Dans la cour intérieure, on peut observer une multitude de chimères : des chats, un taureau ailé, un drôle de pélican, une poule qui tient en laisse un renard ou encore de gigantesques lézards à la place des gouttières. 

Comme le château devait être habitable pour y recevoir Napoléon III et les personnes de la Cour, Viollet-le-Duc va même jusqu’à inventer des bâtiments entiers. Malgré cela, l’empereur ne résidera jamais au château de Pierrefonds ! Le gros œuvre est à peine terminé lors de la chute de l’Empire en 1870. Les travaux sont terminés sous la République et le château sera ouvert très rapidement aux visiteurs du monde entier. 

Source : Mark Pitt Images / Shutterstock.com

Lieu d’inspiration 

Depuis des siècles, le château de Pierrefonds fascine. Lorsque Napoléon III le fait visiter à Louis II, roi de Bavière, il ne se doute pas que son homologue va s’en inspirer l’année suivante pour construire le majestueux château de Neuschwanstein !
De manière plus contemporaine, Pierrefonds a été le décor des cinq saisons de la série britannique Merlin, de certaines scènes du film Peau d’Ane de Jacques Demy ou encore du film Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2 de Jean-Marie Poiré. 

À lire également : 5 beaux châteaux du Moyen-Age à voir en Ile-de-France
Cinq villes-cathédrales à moins de deux heures de Paris ! 
Quand le plus beau château de France était sous pavillon nazi

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités