Aussi appelé le jardin de la paix, le jardin japonais de l’UNESCO est un véritable havre de tranquillité créé de toute pièces par l’artiste Isamu Noguchi pour l’ouverture de la Maison de l’UNESCO à Paris en 1958. S’étendant sur plus de 1500 mètres carrés, il invite au délassement et à la méditation.

Un jardin contemplatif

Dans ce jardin unique en plein coeur de Paris -considéré comme le premier a avoir été créé par un sculpteur et non pas un jardinier-, chaque élément occupe une place minutieusement réfléchie. Le lac, le pont, les arbustes et les arbres forment un ensemble harmonieux qui ne demande qu’a être contemplé dans la sérénité la plus totale. Directement importés du Japon, les cerisiers, pruniers et magnolias évoluent au fil des saisons pour le grand bonheur des visiteurs.

Entre tradition et modernité

Venant s’ajouter à la la composition, “La fontaine de la paix” est une oeuvre du sculpteur lui-même, réalisée à partir d’un roc de granit gris. Noguchi y a inscrit en son centre le mot “paix” en caractères japonais à l’envers, de façon à ce qu’il se reflète dans l’eau à ses pieds. Issu d’une culture américano-japonaise, l’artiste a toute sa vie joué sur l’ambivalence entre avant-gardisme et art asiatique traditionnel : ce jardin est une belle combinaison de modernité et tradition.

Attention, le jardin japonais de l’UNESCO se visite uniquement dans le cadre des visites guidées de la Maison. Ces dernières sont pour l’instant suspendues, mais une réouverture pour la mi-septembre est envisagée en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. Soyons encore un peu patients !

Maison de l’UNESCO :
7/9, place de Fontenoy, Paris 07

A lire également :
Les plus beaux jardins partagés au coeur de Paris

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités