Au delà de toutes les merveilles architecturales et culturelles que Paris a à offrir, la capitale brille aussi par le charme bucolique apporté par sa flore et ses petits coins de verdure. A ce titre, le “patrimoine végétal” de la ville lumière est tout aussi important aux yeux des Parisiens, comme l’illustre la colère de ces derniers en réponse au tronçonnage de la mythique glycine de Chez Plumeau le mois dernier. Fort heureusement, en pleine saison printanière, Paris regorge de spots où admirer la beauté des arbres en fleurs. Comme une consolation, suivez-nous au gré des rues parisiennes, pour découvrir les plus belles glycines de la ville.

La Cité Florale

Dans ce micro quartier pittoresque du 13e arrondissement, presque prédisposé à accueillir promeneurs et amoureux de la nature, les ruelles pavés et jardin fleuris donnent l’impression de se trouver à des kilomètres du tumulte de la capitale. Pour planter le décor, les rues de la Cité Florale s’appellent “rue des Orchidées”, “rue des Iris”, où encore… “rue des Glycines”. Inutile alors de préciser qu’on y trouve de superbes arbres fleuris !

Rue des Glycines

Cité Florale
Accessible par les rues Brillat-Savarin et Auguste-Lancon – Paris 13e

La rue du Saint-Gothard

Direction le 14e arrondissement, bien connu pour ses allées bucoliques et ses ruelles pavées. Typique du charme verdoyant du quartier, la rue du Saint-Gothard ne fait pas exception. C’est précisément au 28 qu’il faudra se rendre, à quelques mètres de la rue d’Alésia, pour s’enivrer du doux parfum émanant de la superbe glycine qui court le long des grilles de la résidence.

Rue du Saint-Gothard – Paris 14e

Au Vieux Paris d’Arcole

On peut dire sans se tromper qu’il représente l’un des spots les plus “instagrammables” de la capitale, le Vieux Paris d’Arcole et sa façade pastel valent à eux-seuls le coup d’œil, et peut-être même la photographie. Mais lorsque les beaux jours arrivent et que les glycines longeant le mur fleurissent, difficile de ne pas s’arrêter et admirer !

vieux-paris-arcole-zigzag

Au Vieux Paris d’Arcole
24, rue Chanoinesse – Paris 4e

La rue de la Mire

Non loin de la regrettée glycine centenaire de Chez Plumeau, un autre arbre en fleurs s’étend presque sur l’intégralité de la rue de la Mire. Imposante et touffue, la magnifique plante glisse le long de la pente abrupte de la rue étroite du 18e arrondissement, pour un spectacle saisissant !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DECLICparis (@declicparis)

Rue de la Mire – Paris 18e

La rue de Fourcy

Quand on se dirige vers la rue de Fourcy, et plus précisément quand l’on se rend du côté de la Maison Européenne de la Photographie, on se retrouve face à un joli tableau. Ici, le terme de glycine luxuriante prend tout son sens, tant par celle qui parcourt le mur intérieur du jardin que par l’autre qui pointe le bout de ses pétales vers l’extérieur.

Maison Européenne de la Photographie
5-7, rue de Fourcy – Paris 4e

À lire également :
L’emblématique glycine centenaire de Chez Plumeau tronçonnée par la Mairie

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités