Des longues fresques du quartier de la Villette aux œuvres monumentales du 13e arrondissement, en passant par l’art urbain associatif du quartier d’Oberkampf, il y a de quoi s’émerveiller à Paris quand l’on est un amoureux de street art. Au fil du temps, la capitale est devenu l’un des terrains de jeu favoris des artistes de rue, des anonymes aux grands noms du domaine. Aujourd’hui, nous passons au crible un autre spot prisé des street artistes : partez avec nous  à la découverte de la culture du graffiti en plein cœur du Marais.

Les œuvres monumentales de la place Igor Stravinsky

Point de départ incontournable d’une balade dans le Marais, la place Igor Stravinsky, juxtaposée au Centre Pompidou, a été choisie comme lieu d’expression par de grands noms. D’une part, la fontaine Stravinsky, agrémentée de nombreuses sculptures de Jean Tinguely et Niki de Saint-Phalle, donne le ton. Mais la place brille aussi pour deux de ses immenses fresques : Chuuuttt !!! de Jef Aérosol et The Future is Unwritten de Shepard Fairey.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gina Charma (@ginacharma)

Aux autres grands noms du milieu

Mais la place vaut également le détour pour sa troisième fresque monumentale, la plus grande mosaïque signée Invader. Posés en 2019, les 447 carreaux de ce Space Invader géant (9 mètres sur 7) composent alors la 3e œuvre de ce triptyque d’art urbain aussi grandiose que disparate. Parmi les centaines de petits Invaders collés aux murs de la capitale (plus de 1400 au total), une grande concentration de ces derniers se trouvent dans le Marais :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @art_iz_truth

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie ⚓ (@roulie__13)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alex (@street_art77)

D’autres noms réputés ont aussi fait du Marais leur terrain de jeu. On retrouve par exemple M. CHAT sur les portes du théâtre de l’Essaïon ou sur celles du BHV. Au détours des rues du quartier, il est aussi possible d’apercevoir les œuvres rigolotes de Toctoc, les portraits hypnotisants de Konny Steding, un moule du visage de Gregos ou encore la poésie de Marquise.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par eternallutece (@eternallutece)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joly Martin Véro (@enfants_et_art_)

Mais le Marais laisse aussi la place aux artistes de rue moins connus, voire anonymes. Ainsi, cette cohabitation fait du quartier l’un des plus riches et diversifiés du courant artistique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Flora Street (@flora_streetart)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lilo (@lilo2707)

Crédit photo à la une : Instagram @tricolorparis

À lire également :
Sur les traces du street artist Invader à Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités