fbpx

Connaissez-vous les secrets de ce café mythique, rendez-vous de Sartre, Beauvoir, Hemingway et Picasso ?

Par clementine

Au cœur du quartier emblématique de Saint-Germain-des-Prés à Paris, ce café trône face à l’église. Au fil du temps, cette institution intemporelle a été le témoin privilégié des soubresauts de l’histoire de la Ville Lumière. Entre élégance et effervescence, arts et gastronomie, Paris ZigZag vous plonge dans l’atmosphère unique de ce lieu mythique.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Le rendez-vous des artistes

Depuis son ouverture en 1885, le Café de Flore a été le témoin d’innombrables chapitres de l’histoire parisienne et a cultivé son propre récit. S’il est aujourd’hui bien entendu que le Café est orienté vers l’intelligentsia de gauche et les artistes de tous horizons, cela n’a pas toujours été le cas… Tout commence en effet par l’Action Française, un courant nationaliste et royaliste qui se plaît à s’y retrouver dans les premiers années du café. Il faudra attendre l’après-guerre pour que sa légende se fasse vraiment. Apollinaire y crée ses habitudes autour de 1917, y invite ses nombreux amis et y initie la révolution surréaliste. Le quartier de Saint-Germain-des-Prés devient alors le rendez-vous des littéraires, artistes, politiques… Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Ernest Hemingway, Pablo Picasso, et bien d’autres figures illustres ont trouvé refuge dans ce lieu empreint d’une atmosphère particulière au fil du temps.

Au fil des décennies, le Café de Flore a été le témoin de l’émergence de nombreuses œuvres littéraires. Les écrivains, plongés dans l’effervescence créative du lieu, ont souvent trouvé l’inspiration entre ces murs. C’est dans ces alcôves que des pages de romans, de poésie, et d’essais ont pris vie, portant l’empreinte indélébile de ce café emblématique.

Saint-Germain-des-Prés, terre de lettres

Le Café de Flore fait partie intégrante du paysage intellectuel de Saint-Germain-des-Prés. Voisin du célèbre Les Deux Magots, ces deux établissements ont longtemps été les pôles d’attraction des esprits créatifs. Entre rivalités amicales et alliances tacites, le Café de Flore a toujours été le théâtre de rencontres artistiques et littéraires mémorables.
Au-delà de son prestige historique, le Café de Flore demeure un lieu de convivialité et d’échanges. Les discussions animées, les claquements de verres, et les rires résonnent encore dans ses murs. Il incarne encore et toujours l’esprit bohème de Saint-Germain-des-Prés. Il a d’ailleurs créé son propre prix littéraire, le Prix de Flore, dans la continuité du rôle qu’il a joué sur la scène artistique.

inscription

Un café hors du temps

Aujourd’hui, le Café de Flore bénéficie toujours de son aura singulière, bien que son rôle dans la vie des Parisiens ait quelque peu changé… On y vient pour voir et être vu plutôt que pour se faire une terrasse en toute simplicité. La carte de la brasserie affiche des prix pas toujours accessibles et on n’entend plus souvent parler anglais que français. Néanmoins, le “Flore” reste un lieu mythique où l’on se raconte volontiers l’histoire de Paris autour d’un chocolat chaud.

Café de Flore – 172 boulevard Saint-Germain, 75006