fbpx

Cette emblématique brasserie de 1875, à la décoration Art Nouveau, est plus ancienne que la Tour Eiffel !

Grand Café Capucines © Flickr
Par Alexandre M

S’il y a bien un élément difficilement indissociable de Paris, c’est assurément la gastronomie. Et si certains pensent aux grands restaurants et aux chefs étoilés, l’image de la cuisine à Paris, c’est aussi celle des emblématiques brasseries. Ces établissements ont traversé les siècles et continuent encore aujourd’hui de régaler les curieux, désireux de manger de la qualité même pour un court instant ou pour s’imprégner d’une ambiance qui nous renvoie plusieurs décennies en arrière. De véritables institutions dont on savoure la présence, tout comme on profite de monuments tels que la Tour Eiffel ou l’opéra Garnier…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Une adresse encore plus ancienne que la Tour Eiffel

Cela tombe bien, c’est d’ailleurs à quelques mètres du célèbre opéra que se trouve l’une des brasseries les plus emblématiques de Paris. Créé lors de l’inauguration de l’Opéra Garnier en 1875, le Grand Café Capucines ne met pas longtemps pour devenir un lieu incontournable des Grands Boulevards. L’Opéra et les Grands Boulevards sont l’objet de toutes les convoitises mondaines et, surtout, le quartier des rendez-vous à la mode. Après un opéra ou un ballet, le Tout-Paris vient ensuite souper au Grand Café Capucines, présenté alors comme un “bar américain”, ce qui est le comble du chic à l’époque. Mais peu importe, l’adresse est un succès. La consécration vient dix ans plus tard lorsque, au cœur du salon indien du Grand Café, au 14 boulevard des Capucines à quelques mètres de là, que les frères Lumière organisent la première projection payante d’un court métrage. L’adresse reste ainsi et à tout jamais intimement liée aux fêtes, tablées et soirées du 7e art.

Une façade emblématique qui annonce d’entrée la couleur © Adobe Stock
Une façade emblématique qui annonce d’entrée la couleur © Adobe Stock

Un charme Belle Époque parfaitement préservé

Pendant plus d’un siècle, le Grand Café Capucines a adopté une esthétique Art nouveau, rappelant la Belle Époque, avec une grande verrière aux tons de l’automne, des boiseries, des chaises sculptées et des banquettes capitonnées. Mais aussi belles soient-elles, toutes les institutions ont un jour ou l’autre besoin d’un coup de fraîcheur. C’est ainsi que le décor historique de l’établissement a été confié en 2019 au studio Toro & Liautard, déjà à l’origine de Perruche, du Klay Club Saint Sauveur, du restaurant B.B. ou de la boutique Maison Père. Avec l’objectif de réhabiliter avec modernité l’esprit du lieu, le duo a par exemple pris le pari de rhabiller avec du laiton doré les grandes colonnes, autrefois en miroir, ou de repenser le jeu des banquettes au cœur de la brasserie. Autre changement de taille : la réintroduction de la mosaïque avec une réinterprétation du motif capucines à l’entrée. Sans oublier de nouveaux aspects pour les tissus et les luminaires, tout a été pensé pour faire revivre l’âge d’or des brasseries parisiennes. Désormais, les clients peuvent profiter de quatre espaces pour quatre ambiances. Tandis qu’au rez-de-chaussée, on découvre la grande salle esprit belle brasserie avec le jardin d’hiver sous la verrière et le nouveau bar américain qui sert des cocktails à toute heure, le salon des indiens à l’étage offre un cadre plus feutré et intimiste, où l’acajou rencontre le velours vert, la soie sauvage et les lumières chaudes de 400 mini-ampoules.

 

Grand Café Capucines © Groupe Bertrand
Grand Café Capucines © Groupe Bertrand

 

Classiques français et terroir de la mer au menu

Plus chaleureux et moderne, le Grand Café Capucines n’a pas oublié pour autant son histoire, et le charme de la brasserie d’antan est toujours là. L’établissement demeure un rendez-vous gourmand, festif et parisien qui s’avère être avant tout un lieu de vie “à toute heure du jour et de la nuit”. Fidèle à sa tradition historique, le Grand Café Capucines est en effet l’une des rares brasseries parisiennes qui ne ferme (presque) jamais. Le service y est assuré du lundi au dimanche, de 7h à 1h du matin, pour assouvir les faims tardives ou le débrief d’une pièce de théâtre ou une séance de cinéma à proximité. Encore aujourd’hui, le restaurant s’efforce de revisiter les plats traditionnels qui font la réputation de la gastronomie française, avec une cuisine mêlant les saveurs et respectant toujours la saisonnalité des produits, qu’il s’agisse des huîtres, du homard à la parisienne ou des plateaux de fruits de mer. À côté de ces nombreux délices de la mer, les plus grands classiques du répertoire français se dégustent avec joie, tels que le crémeux de champignons de Paris, la soupe à l’oignon à la parisienne ou même le pâté en croûte finaliste du championnat du monde 2022. En plat de résistance, quoi de plus normal que de résister entre les moules au chablis, les noix de Saint-Jacques de Normandie, le fondant de veau ou le crumble de légumes d’hiver. Enfin, pour terminer le repas sur une note délicieuse, le choix est (peut-être) tout trouvé : un opéra du grand café, non loin du majestueux Garnier…

 

Grand Café Capucines
4 boulevard des Capucines
75009 Paris

 

À lire également : Caché dans un bel hôtel, ce restaurant parisien a élaboré un menu énergétique qui nous a vraiment bluffé !

Image à la une : Grand Café Capucines © Flickr

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l