fbpx

Connaissez-vous ce restaurant parisien situé dans un immeuble classé monument historique du XVIIIe siècle ?

Les Fines Gueules dans l'hôtel de Jaucourt
Par Paris ZigZag

Ouverte sous Philippe Auguste, la rue Croix-des-Petits-Champs détient plusieurs hôtels particuliers anciens. Parmi eux, l’hôtel de Jaucourt, où se trouve un petit restaurant convivial.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Dans les petits champs

On se dirige dans une rue du 1er arrondissement, au nom évocateur sur son histoire : la rue Croix-des-Petits-Champs. En effet, son nom fait référence à son emplacement, où se trouvaient autrefois des marécages qui ont été transformés en champs. Le lieu-dit portait alors le nom de “Champeaux” (petits champs), puis de “Croix-des-Petits-Champs” en référence à une croix en pierre blanche que l’on trouvait à côté de l’une des maisons de la voie. La voie a tout d’abord été ouverte sous le règne de Philippe Auguste, puis rallongée sous Louis XIV pour mener jusqu’à la place des Victoires, aménagée en l’honneur du roi en 1685.

© Les Fines Gueules
© Les Fines Gueules

L’hôtel de Jaucourt

C’est au numéro 43 de la rue Croix-des-Petits-Champs qu’un hôtel particulier a été construit en 1733. Dénommé l’hôtel de Jaucourt, celui-ci a été réalisé par l’architecte Pierre Desmaisons pour la comtesse Marie-Josèphe de Graves, épouse de Pierre de Jaucourt. Le terrain choisi n’est pas des plus aisé, puisqu’il est situé à l’angle de la rue Croix-des-Petits-Champs et de la rue La Vrillière, et forme donc un triangle. L’architecte conçoit alors une curieuse façade avec une tourelle saillante portée sur trompes. Chaque mur est alors orné de ferronneries aux arabesques qui reprennent la forme courbe de l’hôtel.

Les Fines Gueules
Les Fines Gueules

Sous l’Empire, l’hôtel devient la propriété de Jean-Étienne Portalis, un avocat auquel Napoléon Bonaparte confie la rédaction du Code civil avec François Denis Tronchet, Félix Julien Jean Bigot de Préameneu et Jacques de Maleville. Désormais, l’hôtel de Jaucourt appartient à la Banque de France, et accueille à son rez-de-chaussée un petit restaurant.

inscription

Au resto du coin

C’est donc au pied de cet hôtel du XVIIIe siècle que se trouve un petit restaurant dénommé Les Fines Gueules composé de pierres brutes, de briques et de boiseries. On peut s’assoir au comptoir en zinc pour déjeuner sur le pouce, ou bien dîner en groupe dans deux salles plus intimistes. L’établissement sert une cuisine de bistrot, avec des produits frais et de saisons : aumônière de burratina et veau, tartare de bœuf, araignée de mer… Celui-ci dispose aussi une cave avec 20 000 bouteilles, et propose de nombreux vins naturels pour accompagner ses plats.

Table aux Fines Gueules - © Florian Thomas
Table aux Fines Gueules – © Florian Thomas

Les Fines Gueules
43 rue Croix des Petits Champs, 75001 Paris
Du lundi au vendredi

À lire également : Fondé en 1680, ce charmant restaurant était adoré par les romantiques au XIXe siècle

Image à la une : Les Fines Gueules dans l’hôtel de Jaucourt. DR

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l