fbpx

Cette brasserie traditionnelle à la fois salon de thé et restaurant met à l’honneur le meilleur de nos régions

Le Flore en l’Île © Alamy
Par Alexandre M

La légende raconte que le roi Louis IX avait pour habitude de s’isoler et de venir prier. Pour cela, il se rendait sur l’île aux Vaches, qui se situait à l’époque sur la partie orientale d’une île désormais bien connue des Parisiens : l’île Saint-Louis. Nommé ainsi depuis le XVIIIe siècle, ce morceau naturel de terre sur la Seine a su conserver son calme et son élégance, notamment grâce à la présence de nombreux hôtels particuliers aux façades admirables qui surplombent la Seine. Par ailleurs, l’île Saint-Louis est également connue comme “l’île aux gourmets” : un nom justement mérité pour la présence de restaurants traditionnels et de vitrines alléchantes. 

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

L’une des plus belles vues de la capitale

Dans une volonté d’émerveiller le client avec une vue imprenable sur l’un des plus beaux quartiers de Paris, nul ne pourrait rêver de meilleur emplacement que le Flore en l’Île. Situé au cœur de l’île Saint-Louis, cet établissement offre en effet une vue unique sur la cathédrale de Notre-Dame. De quoi se plonger dans les moindres détails de ce somptueux monument, dont les travaux de ferronnerie viennent tout juste de s’achever, entre deux assiettes. À moins que l’on ne préfère se plonger dans la décoration des lieux, inspirée des brasseries traditionnelles viennoises. Un effet rétro des plus convaincants, grâce à la présence d’une équipe de serveurs en blanc et noir traditionnel et d’un service de table en argenterie. Et quand les beaux jours sont là, difficile de ne pas résister à l’appel de la terrasse qui, avec sa vue sublime sur la Seine et les quais, donne envie de prolonger le simple verre jusqu’au bout de la nuit. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, cette terrasse a d’ailleurs su jouer de ses charmes dans l’une des séries les plus populaires de Netflix : Emily in Paris. C’est ici que l’héroïne, avec quelques-uns de ses amis et collègues, a le plaisir de déguster les délices de la maison.

Assurément l’une des plus belles vues de Paris © Le Flore en l’Île
Assurément l’une des plus belles vues de Paris © Le Flore en l’Île

Une ambiance typique parfaitement intacte

Il faut dire qu’en termes d’expérience gustative et de régal, le Flore en l’Île a su mettre la barre très haut. Dans ce cadre de rêve, la carte de l’établissement fait la part belle à la tradition culinaire des régions de France, à déguster à toute heure. Difficile de commencer la journée de bonne manière sans goûter à de succulentes viennoiseries, d’autant plus quand ce parfum chaud de pains au chocolat et de croissants si particulier embaume les moindres recoins du lieu, tout comme les soirées parisiennes n’auraient pas les mêmes saveurs sans l’historique soupe gratinée à l’oignon. Digne des brasseries traditionnelles, la carte du Flore en l’Île est un véritable voyage culinaire, que l’on parte pour la Bourgogne pour ses escargots ou dans le sud-ouest, pour l’assiette de foie gras de canard mi-cuit. Bœuf, poulet ou poisson, la carte des plats est tout aussi variée : suprême de poulet à la milanaise, faux filet au couteau “Angus d’Argentine”, pavé de saumon, carpaccio de bœuf ou encore un burger au cantal, accompagné des traditionnelles frites. Parachevant l’offre de ce lieu d’exception, la farandole de parfums des glaces de la maison Berthillon, située à quelques mètres de la brasserie, enchante le palais.

Une carte faite de tradition, de saveurs et de couleurs © Le Flore en l’Île
Une carte faite de tradition, de saveurs et de couleurs © Le Flore en l’Île

Une institution parisienne rafraîchissante pour conclure le repas

Idéales pour conclure le repas, ces glaces ne sont pas de simples desserts, mais un véritable morceau de patrimoine. Véritable affaire de famille depuis le premier sorbet confectionné rue Saint-Louis en l’Île par Raymond Berthillon en 1954, la maison Berthillon continue de “fabriquer” ses glaces dans l’atelier situé au fond de la boutique avec le même soin, les mêmes recettes et la même passion que ceux des débuts. De divines gourmandises encore et toujours fabriquées chaque jour sur l’Île Saint-Louis, avec une production raisonnée de 1 000 litres maximum. Outre ce savoir-faire et cet amour de la tradition, ce sont également des parfums phares qui ont fait la réputation de la maison. Le nougat au miel, le praliné aux pignons, le caramel nougatine et la fraise des bois, acquise anciennement aux Halles, le cacao extra bitter ou les fruits exotiques, fruit de la passion et mangue en tête… autant de saveurs qui s’accordent à merveille et font le bonheur des gourmands depuis les années 50. Et pour ceux qui n’ont pas la possibilité d’être sur l’île Saint-Louis, pas de panique : la soixantaine de parfums existants sont disponibles dans plus d’une centaine de points de vente un peu partout dans Paris et ailleurs en France.

Un savoir-faire que l’on ne se lasse pas de savourer © Berthillon
Un savoir-faire que l’on ne se lasse pas de savourer © Berthillon

 

Le Flore en l’Île
42 quai d’Orléans
75004 Paris

 

 

À lire également : Situé sur les Champs-Élysées, l’établissement indépendant le plus étoilé du monde abrite un restaurant de plus de 200 ans !

Image à la une : Le Flore en l’Île © Alamy

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l