fbpx

Le resto où se croisaient Picasso, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

La Coupole, brasserie emblématique de Paris © Yann Deret
Par clementine

Pendant les années folles, Montparnasse était le coeur battant de Paris. C’est ici que se croisaient les plus grands artistes pour échanger, travailler et faire la fête ! Parmi les adresses incontournables alors, La Coupole faisait office de référence ! Paris ZigZag vous ouvre les portes de cette brasserie mythique.

Un lieu de fête et de rencontre

Dans les années 20, le Tout-Paris se presse à Montparnasse : les ateliers d’artistes fleurissent, à l’instar de la Ruche, les intellectuels viennent s’y retrouver… Le Dôme, La Closerie des Lilas ou encore la Rotonde font salle comble. En 1927, c’est une toute nouvelle brasserie qui s’apprête à voir le jour : La Coupole. L’histoire commence lorsque deux beaux-frères, Ernest Fraux et René Lafon, bien connus pour avoir tenu quelques adresses du quartier, décident de reprendre Juglar, un vaste dépôt de bois et de charbon au 102 du boulevard Montparnasse. Ils lancent des travaux colossaux pour faire de ce hangar un restaurant magnifique avec une hauteur sous plafond vertigineuse, un magnifique bar, une terrasse… Dès la soirée d’ouverture, le lieu place la barre haut et les chroniques d’alors racontent une soirée magistrale où le champagne coule à flot. Un an plus tard, galvanisé par le succès, le duo ouvre le dancing au sous-sol et fait de cette brasserie un haut lieu de la nuit également. Pendant des années, les plus grands noms de Paris se croisent ici : Joséphine Baker, Kiki de Montparnasse, Hemingway, Foujita, Man Ray, Picasso, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, François Mitterrand, Gainsbourg… Malheureusement, le lieu a été quelques peu délaissé pendant des années avant d’être repris par le groupe Bertrand, qui tente de lui redonner son lustre d’antan, en organisant, notamment, de nouvelles soirées dans le dancing !

Un décor Art Déco à tomber

Après avoir confié le projet aux architectes Barillet et Le Bouc, qui décident de soutenir la bâtisse à l’aide de 24 piliers. La décoration intérieure est confiée à Alphonse-Louis Solvet et son fils Paul qui imagine de grands fastes dignes de l’Art Déco : faïence signée Hippolyte Boulenger,​​ luminaires stylisée, miroirs, panneaux peints… La grande salle du rez-de-chaussé a d’ailleurs été classée au titre des monuments historiques. Mais, ce qui fait vraiment la particularité de cette salle est les 32 colonnes et pilastres qui ont été peints par des artistes du quartier comme Alexandre Auffray, Ricardo Mosner ou encore Victor Robiquet qui y a peint un portrait de Joséphine Baker. Si peu de choses ont changé, une œuvre remarquable a été ajoutée en plein cœur du restaurant : une sculpture en bronze de Louis Debré, datant de 1993, représentant La Terre.

inscription

Une carte classique comme on les aime

Qu’on se le dise, La Coupole est une brasserie. Chic, certes, mais une brasserie ! Ainsi, à la carte du restaurant, les grands classiques, traditionnels et gourmands sont mis à l’honneur. Et si elle a quelques peu fluctué au gré des tendances (coucou le gravlax de saumon), elle a su rester fidèle à son identité première et invite joyeusement des plateaux de fruits de mer, l’une des spécialités de la maison (également disponible à emporter), de la choucroute, un tartare au couteau ou encore un foie de veau côte à côte. Il y en a pour tous les goûts !

La Coupole, brasserie emblématique de Paris © Yann Deret

La Coupole
102 boulevard du Montparnasse, 75006

Crédit photos : Yann Deret