fbpx

Ce bistrot parisien classé Monument Historique fut le QG de Picasso, Hemingway ou encore Jim Morrison !

La Palette - © Sorin-Popovich / Flickr
Par Romane Fraysse

Il se situe en plein cœur du quartier mythique de Saint-Germain-des-Prés, où se retrouvaient artistes et écrivains au cours du XXe siècle. Ouvert dans les années 1930, ce bistrot aux grands miroirs et aux céramiques anciennes est désormais classé aux monuments historiques.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Saint-Germain, quartier mythique

Véritable centre intellectuel et artistique du début du XXe siècle, le quartier de Saint-Germain-des-Prés n’est plus vraiment à présenter. Et c’est dans la fameuse rue de Seine, celle qui regroupe les galeries, que l’on se dirige alors. Cet ancien chemin qui mène vers le fleuve parisien a pris tout logiquement le nom de “rue de Seine” en 1486. Si le quartier médiéval regroupait autrefois des commerces populaires, il est devenu au siècle passé le quartier des clubs de jazz et des philosophes existentialistes.

La salle historique de La Palette. DR
La salle historique de La Palette. DR

Un bistrot des artistes

C’est donc dans cette fameuse voie menant à la Seine que l’on croise un ancien bistrot, faisant l’angle de la rue Jacques-Callot. Cet établissement, ouvert dans les années 1930, a été l’adresse d’un bon nombre d’écrivains et d’artistes du XXe siècle. Situé à quelques pas de l’École nationale des beaux-arts, il accueillait un grand nombre d’étudiants, ainsi que des artistes renommés, tels que Paul Cézanne, Georges Braque ou Pablo Picasso. Plus tard, ce sont Ernest Hemingway ou Jim Morrison qui ont été attirés par sa salle décorée et sa terrasse ensoleillée.

L'enseigne de La Palette - © Bee50 / Flickr
L’enseigne de La Palette – © Bee50 / Flickr

Le charme d’antan

Classé aux monuments historiques en 1984, ce bistrot dénommé La Palette garde le charme de ses années dorées. On y trouve deux salles, avec un comptoir en zinc, de grands miroirs, des banquettes, ainsi que d’anciennes céramiques datant de l’ouverture de l’établissement. Située au croisement de la rue, sa grande terrasse capte le soleil une bonne partie de la journée, au calme de la circulation du boulevard.

La Palette - © Henrik-Berger-Jorgensen / Flickr
La Palette – © Henrik-Berger-Jorgensen / Flickr

Bien sûr, on retrouve à La Palette tous les plats traditionnels de la cuisine française, à l’instar du tartare de bœuf, des œufs à la mayonnaise, des rillettes de saumon, omelettes, des croque-monsieur et madame, tarte Tatin ou tartelette à la pistache. Le seul bémol est l’affluence, car la terrasse est souvent réquisitionnée, et la grande salle historique a tout autant de succès. Il faut donc prévoir de l’attente au moment des déjeuners et des dîners – voire au moment de l’apéro, durant les beaux jours !

La Palette
43 rue de Seine, 75006 Paris
Tous les jours, 8h-2h

À lire également : Le Tabou, un club en ébullition dans le Paris existentialiste

Image à la une : La Palette – © Sorin-Popovich / Flickr

http://bit.ly/visitespariszigzag