fbpx

Ce somptueux restaurant étoilé se cache dans la cour d'un célèbre hôtel de style Art déco

© Four Seasons Hôtel George-V, Paris
Par Paris ZigZag

Dans une élégante salle éclairée par une véranda, ce restaurant étoilé sert une cuisine saine à base de produits laitiers, de fruits de mer et de légumes. Caché dans un hôtel, il fait partie du luxueux triangle d’or de la capitale.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Au sein du “triangle d’or”

En 1909, le couturier Paul Poiret est le premier à investir ce que l’on connaît désormais comme le “triangle d’or“. Ce quartier proche des avenues des Champs-Elysées, Montaigne et George-V rassemble désormais les grandes maisons de mode, les familles fortunées et les commerces de luxe. Rendant hommage au roi du Royaume-Uni, l’avenue George-V compte notamment le Crazy Horse Saloon, l’ambassade de Chine et celle d’Espagne, ainsi que le fameux hôtel George-V avec son architecture de style Art déco.

© Four Seasons Hôtel George-V, Paris
© Four Seasons Hôtel George-V, Paris

L’histoire d’un hôtel de luxe

Commandité par l’homme d’affaires et architecte américain Joel Hillman, l’hôtel George-V a été construit en 1928 par André Terrail et Georges Wybo. Construit sur neuf étages, l’établissement luxueux accueille au départ une grande clientèle américaine, provenant des paquebots transatlantiques. Toutefois, au lendemain du Jeudi Noir du 24 octobre 1929, Hillman est contraint de céder son hôtel, qui est racheté par le financier François Dupré. Celui-ci orne alors le lieu des objets d’art de sa collection, tels que des tapisseries des Flandres, des meubles Boulle, des toiles d’Auguste Renoir et de Raoul Dufy.

© Four Seasons Hôtel George-V, Paris
© Four Seasons Hôtel George-V, Paris

Dans son histoire, il est à noter que les Beatles y ont séjourné durant leur tournée en 1964, séjour durant lequel Paul McCartney a fait monter un piano pour composer sa chanson Can’t Buy Me Love. En revanche, l’hôtel n’était pas du goût de toutes les rock stars, puisque Jim Morrison l’aurait qualifié avec ironie de “bordel avec des tapis rouges”. Après être passé entre les mains de nombreux hommes d’affaires, l’établissement appartient désormais au prince saoudien Al-Walid Ben Talal.

Le restaurant étoilé

Comme tout hôtel de luxe qui se respecte, le lieu détient un restaurant étoilé. Récompensé d’une étoile au Guide Michelin, L’Orangerie est situé sous une splendide verrière aménagée dans la cour de l’hôtel George-V. Sa carte, imaginée par le chef Alan Taudon, privilégie une carte saine avec des légumes, des fruits de mer et des produits laitiers. Ce n’est donc pas ici qu’on pourra trouver une sélection de plats à base de viande ! Les mélanges de saveurs fumées et épicées relève bien les produits présentés avec élégance, dans un lieu assez inédit.

© Four Seasons Hôtel George-V, Paris
© Four Seasons Hôtel George-V, Paris

L’Orangerie
Four Seasons Hôtel George V
31 Av. George V, 75008 Paris
Tous les jours, 19h-22h

A lire également : Ce sublime restaurant étoilé situé dans un illustre château nous fait revivre les grands banquets royaux !

Image à la une : © Four Seasons Hôtel George-V, Paris

http://bit.ly/visitespariszigzag



Visite Guidée
French cancan danseuses

Paris Coquin

Complet

News populaire