EPi-d'or-paris-zigzag

L‘Épi d’Or est une brasserie rescapée. Le restaurant ouvert en 1930 a bien failli passer à la casserole ! C’était sans compter sur l’intervention de Jean Francois Piège.

Advertisement

Certains parlaient de “chef d’oeuvre en péril”. Victime en 2016 d’un secteur des Halles paralysé par de multiples travaux, L’Épi d’Or perd de 2015 à 2016  40% de son chiffre d’affaires. Alors qu’il ne passe pas l’hiver 2018, Jean Francois Piège et sa femme Élodie reprennent le bâtiment dans un quartier alors en plein essor…

View this post on Instagram

Undercover 🍽🍷 @alepidorparis #soon #2020

A post shared by elodiepiege (@elodiepiege) on

Le bistrot traditionnel de 40 couverts, arbore toujours un décor des années 30/40 : globes en opaline, casson parisiens au sol, comptoir en zinc et ronce de noyer, chaises de bistrots, miroirs gravés, murs en boiseries, jusqu’à la vaisselle vintage ! Seul modification : la cuisine est dorénavant ouverte sur la salle.

La carte aussi fait peau neuve tout en conservant le goût de la cuisine tradi : croque madame, tartare, rillettes de maquereau, rôti de veau, pâté en croute… Un twist portugais agrémente certains des plats et desserts en clin d’oeil à l’origine lusitanienne de la tenancière et femme du chef Élodie Piège.

On note un joli rapport qualité prix : entrée/plat/ dessert pour 36 € et entrée/plat ou plat/ dessert à 27 €.

Passez épier L’Épi d’Or, promis il n’y a pas de piège !

L’Épi d’Or
25, Rue Jean-Jacques Rousseau – Paris 1
Ouvert tous les jours

Image à la Une : ©Mina Soundiram

À lire également :
Une finaliste de Top Chef ouvre son premier restaurant à Paris
On a testé Libertino, petit dernier du groupe Big Mamma

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités