chez-jenny-paris-zigzag

On vous l’avait annoncé il y a quelques semaines, la mythique brasserie alsacienne Chez Jenny ferme ses portes. Fondée en 1932, cette véritable institution, symbole du Paris des années 30 et son emblématique choucroute s’en vont pour laisser place au dernier né des bouillons parisiens : le Bouillon République. Si cette annonce a ému les habitués et les amoureux de la cuisine alsacienne, elle a représenté une chance unique pour quelques passionnés : tout le mobilier et la décoration du restaurant ont été vendus lundi 29 juin aux enchères.

Si la brasserie disparait, le souvenir qu’elle laisse derrière est tout intact. On venait y savourer outre la choucroute des charcuteries fines de chez Hurst, des pâtés de foie gras de chez Burger, ou encore des fromages de la fromagerie Rentz, sans oublier les gouleyants vins d’Alsace du clos Saint-Odile ou du domaine Preiss.

Outre la cuisine, les foules s’empressaient de s’attabler chez Jenny pour l’ambiance conviviale qui y régnait. Parmi les habitués de marque, la brasserie a d’ailleurs pu accueillir au fil du temps Mistinguett, Ray Ventura, Léo Ferré, Michel Galabru ou encore Johnny Hallyday. 

Certains chanceux ont donc pu s’octroyer un morceau de la brasserie aux enchères. Boiseries, chaises, tableaux de Charles Spindler et même matériel de cuisine, tout le patrimoine alsacien de la brasserie a trouvé repreneur parmi la cinquantaine d’acheteurs présents.

Une nouvelle page se tourne pour la brasserie de République qui, on l’espère, trouvera le même succès sous sa nouvelle identité.

À lire également : 
Un nouveau bouillon ouvre à République ! 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités