Kopain la boulangerie par Christophe Michalak

C’est la nouvelle adresse qui promet de séduire tous les becs sucrés : le chef pâtissier Christophe Michalak vient d’ouvrir sa première boulangerie. Baptisée Kopain, elle prend ses quartiers en plein cœur du 10e arrondissement parisien, rue du Faubourg Poissonnière, à deux pas de son café-école. Si le chef semble ainsi s’illustrer dans un tout nouveau domaine, force est de constater que la boulange ne lui est en fait pas si étrangère. 

Une envie de longue date

Ce n’est pas un hasard si Christophe Michalak débute aujourd’hui cette nouvelle aventure. À l’âge de 15 ans, c’est d’abord en boulangerie que le futur pâtissier star commence son apprentissage. Après une carrière jalonnée de succès, dont seize années en tant que chef pâtissier du Plaza Athénée, cette ouverture sonne donc comme un retour à ses premières amours.

Sans prétention aucune, cette nouvelle boulangerie se veut “de quartier, sans Chi-Chi ni Bla-Bla” comme il aime la définir, loin de lui l’idée de vouloir “lancer un nouveau concept” ou de “révolutionner le monde de la boulangerie”. Au programme : farines et œufs bios, beurre AOP, levains naturels, fermentations longues durées, huile et olives de la vallée des Baux de Provence AOC…

Kopain la boulangerie par Christophe Michalak

Une boulangerie dans l’air du temps

Des ingrédients sourcés et sélectionnés avec attention, un savoir-faire maîtrisé et des viennoiseries qui font, logiquement, la différence. Soucieux de répondre aux considérations environnementales actuelles, le chef pâtissier a opté pour des produits avec le moins de packaging possible, présentés de façon sobre et rustique et qui nous plongent, instantanément, dans nos plus beaux souvenirs d’enfance. Une démarche forcément appréciée, à l’heure nous faisons de plus en plus attention à nos modes de consommation.

Les gourmands y trouveront forcément leur bonheur : flans, pains, brioches, madeleines, cakes, viennoiseries, fougasses sucrées, focaccias… De quoi satisfaire tous les goûts, et surtout, toutes les bourses. Le nom Kopain, lui, n’a pas non plus été choisi au hasard : symbole de partage et d’amitié, le pain évoque la promesse de bons, et beaux moments ! 

Kopain la boulangerie par Christophe Michalak

À lire aussi : Les plus belles boulangeries de Paris

Crédit photos : Delphine Michalak

Sirine Errammach

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités