Les meilleurs bouillons de Paris

Le bouillon, c’est la promesse d’un plat chaud à un prix modique. Une tradition typiquement parisienne, inventée en 1803 par un boucher, Pierre-Louis Duval. Depuis quelques années, les bouillons poussent comme des champignons dans la capitale. Tour d’horizon de nos préférés, de Châtelet à Pigalle !

Les bouillons pour gastronomes

Bouillon Pigalle

Comment est votre Bouillon ? C’est le Bouillon Pigalle qui a relancé la frénésie des bouillons. Un troquet moderne sur deux étages avec terrasse, qui sert une cuisine ménagère maitrisée et goûteuse. On pioche parmi les plats de grand-mère à la carte : harengs pommes à l’huile (3,80€), tête de veau sauce gribiche (11 €), Cantal entre deux (2,60€) ou encore clafoutis aux cerises (3,30€). Le service est rapide et sympathique, les plats maison virevoltent des plateaux jusqu’à nos tables d’affamés ! Vu les prix, on ne résiste ni aux fromages, ni aux desserts et encore moins aux vins (10,80€ les 75cl). A préciser que ces derniers sont servis “à la verse“, de 25 cl à 3 litres !

Pour qui ? Les gastronomes et amoureux d’un parfait oeuf mayo (élu meilleur du monde 2019 par l’Association de Sauvegarde de l’Œuf Mayonnaise). Petit plus ? Il est désormais possible d’y réserver une table

Bouillon Pigalle
22 Boulevard de Clichy – Paris 18
Ouvert tous les jours, de midi à minuit

Petit Bouillon Pharamond 

Comment est votre Bouillon ? La bâtisse de 1832, classée monument historique, s’est refaite une beauté. Sans toucher au décor Belle-Époque qui fait sa renommée, la carte a été ré-interprétée tout en conservant la tradition tripière de l’institution normande. C’est tout logiquement que les produits du terroir sont mis à l’honneur dans nos assiettes : Foie gras maison au Calva (8,50€), boeuf bourguignon coquillettes (10,50€) sans oublier la tarte tatin et crème épaisse (4,50€)

Pour qui ? Les gourmands qui cherchent une excellente cassolette de tripes à la mode de Caen, leur spécialité depuis 1832 (10,90€). Vous pourrez également y retrouver un cadre authentique ou l’intimité des salons privés (sur réservation).

Le Petit Bouillon Pharamond
24, Rue de la Grande Truanderie – Paris 1
Ouvert tous les jours, de midi à minuit

Les bouillons pour le cadre et l’histoire

Bouillon Julien

Comment est votre Bouillon ? Dans le très populaire quartier de Strasbourg Saint-Denis, entre les restaurants kurdes et les cafés branchés, la devanture Art Nouveau du Bouillon ne passe pas inaperçue. Ouvert en 1906, la maison est une perle de l’architecture Art Nouveau : bois sculptés en volutes par Louis Majorelle (célèbre ébéniste de l’École de Nancy), céramiques aux motifs de fleurs et de végétaux, plafond de verres tintés et lampadaires (qui font d’ailleurs office de porte manteau) participent au charme du Bouillon.

Pour qui ? Pour ceux qui aiment partager leur repas dans un lieu spectaculaire.

Bouillon Julien
16, Rue du Faubourg Saint-Denis – Paris 10
Ouvert tous les jours, de 11h45 à minuit

Bouillon Chartier

Comment est votre Bouillon ? Le bouillon tourne depuis 1896. Sa décoration est bien moins impressionnante que celles de ses compagnons mais elle se rapproche le plus de l’authentique bouillon d’époque, celui qui servait les travailleurs et ouvriers. L’accent est mis sur les boiseries, le zinc, les miroirs, les meubles riches et les luminaires boules. On y joue également sur la nostalgie avec la présence à la carte du pied de porc “Félicie”, référence à la chanson “Félicie aussi” de Fernandel. En 1989, le lieu a été classé monument historique

Pour qui ? Ceux qui veulent se replonger dans l’histoire des bouillons parisiens le temps d’un repas.

Bouillon Chartier
7, Rue du Faubourg Montmartre – Paris 9
Ouvert tous les jours, de 11h30 à minuit

 

À lire également :
La petite histoire des bouillons parisiens
5 brasseries qui nous font vivre le Paris de la Belle Époque
Vivez la Belle Époque au Petit Bouillon Pharamond

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités