fbpx

Cette majestueuse forteresse médiévale du XVe siècle appartient depuis toujours à la même famille !

Château d’Anjony © Adobe Stock
Par Alexandre M

Au cœur des majestueuses montagnes et volcans de l’Auvergne Rhône-Alpes se trouvent des joyaux d’un autre temps, tout aussi impressionnants. Il s’agit de ces villages médiévaux, témoins de l’histoire de la région, qui rappellent l’époque où les ruelles pavées, les maisons à pans de bois et les châteaux forts dominaient le paysage. Si certains ont connu quelques modifications, voire perdu de leur superbe, d’autres ont en revanche résisté aux affres du temps pour continuer à émerveiller petits et grands, en quête d’immersion et d’histoires chevaleresques.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un château imprenable et imperturbable

À mi-chemin entre Aurillac et Salers se cache l’un des Plus Beaux Villages de France : Tournemire et ses charmantes maisons en pierre de lave. Situé dans le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, ce village verdoyant parmi les monts du Cantal vaut également le détour pour son église Saint-Jean-Baptiste, dernier vestige de l’ancien château féodal des Tournemire. Un lieu d’importance, puisqu’une légende veut que Rigaud Ier de Tournemire ait pris la Croix et soit parti pour Jérusalem. Ce dernier serait alors revenir porteur de l’épine de la Couronne du Christ, conservée aujourd’hui dans l’église. Mais si Tournemire est aussi célèbre, c’est également pour son imposant et majestueux château d’Anjony. Très bien conservé et situé sur un promontoire rocheux, lui aussi dans un bel environnement verdoyant, ce château médiéval d’Anjony est reconnaissable au loin pour son impressionnant donjon flanqué de quatre tours rondes aux toits en poivrière. Tout comme de nombreuses maisons du village, cette forteresse a été construite en pierre de lave. Contrairement à d’autres forteresses de la même époque, construites en calcaire ou en briques, soumises aux intempéries et aux aléas des guerres et donc remaniées, le château d’Anjony n’a jamais subi de siège ou d’attaque ni n’a jamais fait l’objet d’un ordre de démolition. Ainsi, il est l’un des rares de son style à avoir conservé intact son aspect extérieur du XVe siècle. Surtout, cette forteresse est toujours habitée par la même famille depuis son origine : le premier du nom fut Louis d’Anjony, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc et du roi Charles VII, dont il reçut la mission de bâtir une forteresse pour protéger les alentours.

Un géant qui émerge d’une vaste terre verdoyante © Adobe Stock
Un géant qui émerge d’une vaste terre verdoyante © Adobe Stock

Au cœur d’une querelle longue de plusieurs siècles

Digne des plus grandes tragédies, l’histoire du château est d’ailleurs marquée par la querelle de deux familles rivales : les Anjony et les Tournemire. Si Charles VII autorise la construction du château-fort à la famille d’Anjony, le fait est qu’il existe déjà un seigneur à Tournemire. Malgré la bonne volonté des Anjony de se présenter en tant que co-seigneur en envoyant un émissaire, le seigneur de Tournemire est tout simplement furieux. Sans que l’on sache vraiment s’il s’agit d’une réponse de ce seigneur, cet émissaire sera retrouvé… découpé en morceaux. Le point de départ de 250 ans de vendetta entre les Tournemire et les Anjony, qui aura aussi des conséquences sur la vie des villageois. Des témoignages rapportent que les villageois entendaient même les Anjony et les Tournemire s’insulter de fenêtre en fenêtre, le château des Tournemire étant à 50 m. Autre raison à cette querelle : le seigneur de Tournemire était proféodal et Plantagenêt, ne reconnaissant de surcroît pas l’autorité du roi de France et étant du côté des Anglais. Tandis que le château d’Anjony a sur garder de sa superbe, celui des Tournemire est progressivement tombé en ruines, à mesure que les seigneurs des lieux perdaient en pouvoir économique et politique. Pour la petite histoire, il aura fallu attendre le début du XXe siècle pour que les deux familles se voient à nouveau, en guise de réconciliation.

Un joyau du XVe siècle aux nombreux trésors

Majestueuse de l’extérieur, où l’on y pénètre par l’une des tours, dans une salle d’accueil voûtée où l’on entreposait autrefois les réserves, cette forteresse médiévale a toutefois connu quelques aménagements, comme témoigne le corps de logis plus accueillant ajouté au XVIIIe siècle. Surtout, le château d’Anjony est reconnu pour être richement meublé, notamment sa chapelle abritant de magnifiques fresques religieuses du XVIe siècle représentant la vie du Christ, ainsi que d’un exceptionnel ensemble de fresques profanes dans la Salle des Preux. Parmi ces fresques, redécouvertes au XXe siècle derrière des boiseries, se trouvait une de Jules César, l’un des trois héros païens des Neuf Preux, qui a disparu à la suite du percement d’une fenêtre à la même époque. Dans la salle d’armes, les curieux peuvent admirer une grande tapisserie illustrant le triomphe de l’empereur Justinien, sous les traits de Louis XIII. Enfin, pour en prendre plein la vue, direction le sommet du donjon, où une superbe vue sur la vallée de la Doire se dévoile depuis les meurtrières du chemin de ronde. Autant de merveilles condensées en une heure, durée de la visite guidée possible de février à mi-novembre au château d’Anjony. 

Dans la salle des Preux où les exploits de Judas Macchabée, Hector de Troie et le roi David sont contés © Alamy
Dans la salle des Preux où les exploits de Judas Macchabée, Hector de Troie et le roi David sont contés © Alamy

 

Château d’Anjony
6010 Le Bourg
15310 Tournemire

 

À lire également : Ce château féérique à 45 mn de Paris redonne vie à 30 personnages de cire conçus par le musée Grévin !

Image à la une : Château d’Anjony © Adobe Stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l