fbpx

Ce somptueux château à 3h de Paris a appartenu à la même famille pendant sept siècles !

Château de Carrouges © Selbymay
Par Alexandre M

Avec ses espaces de forêt et de verdure, l’Orne est un département idéal pour quiconque à la recherche de repos et activités de pleine nature. Mais ce département, également reconnu pour ses villages, compte aussi de nombreux châteaux, dont certains suscitent plus l’intérêt que d’autres du fait de leur splendeur architecturale et de leur histoire. Compte tenu de ces critères, difficile de ne pas s’attarder sur le cas du château de Carrouges, imposante demeure classée au titre des monuments historiques depuis 1927 mais qui fait la fierté de la région depuis le XIVe siècle. 

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Somptueuse demeure de briques roses et de granit

À proximité de la frontière entre la Normandie et le Maine, une place forte défensive fut bâtie par les premiers seigneurs de Carrouges en pleine Guerre de Cent Ans. De ces premières constructions, il ne reste aujourd’hui plus que le donjon. Considéré comme le premier monument Renaissance de Normandie, le château de Carrouges diffère de bon nombre d’édifices par son aspect extérieur. Monument de briques roses et de granit, aux hautes toitures d’ardoises et ceint de douves, il fait partie d’un domaine de 10 hectares en plein cœur du bocage. Situé en contrebas du village, dans une ancienne zone de marécages qui constituait probablement une défense naturelle, c’est justement ce sol argileux, ainsi que la proximité de grandes forêts comme celle d’Écouves, qui ont pu fournir du combustible pour la fabrication du matériau caractéristique du château : la brique. Outre la brique, le fer est l’autre spécificité du monument, à l’image des somptueuses grilles du domaine. Des chefs-d’œuvres de la ferronnerie qui rappellent surtout que ces seigneurs normands furent pendant plusieurs siècles maîtres de forges. C’est d’ailleurs de l’économie du minerai de fer que viendra en grande partie leur fortune à partir du XVIe siècle.

Vue aérienne du château © David Commenchal
Vue aérienne du château © David Commenchal

Un lieu chargé d’Histoire

Verrou du sud de la Normandie, le château de Carrouges est le théâtre de nombreuses histoires. Outre l’origine incertaine de son nom, entre légende aquatique et géographie antique, le site est surtout connu pour avoir été le lieu de résidence de Jean IV de Carrouges et Marguerite de Thibouville, deux protagonistes du dernier duel judiciaire de France. Le premier accusa Jacques Le Gris, simple écuyer, d’avoir violé son épouse en son absence. Le duel judiciaire consiste à mettre entre les mains de Dieu une querelle liée à un crime qui ne peut pas être prouvé et qui serait puni de la peine capitale s’il avait eu lieu. Si Carrouges sort gagnant de ce duel, la vérité sur le viol de Marguerite de Thibouville demeure l’une des plus importantes énigmes de l’histoire des chroniques judiciaires et continue de fasciner, à tel point que l’histoire fut au cœur du film Le Dernier Duel de Ridley Scott en 2021. Par la suite, le château devient une propriété de Jean Blosset, sénéchal de Normandie et grand chambellan du roi de France. Sans détruire le donjon, ce dernier entreprend des travaux qui améliorent drastiquement le confort de sa résidence et reçoit notamment le roi Louis XI en personne en 1473. Mais le plus grand chapitre de l’histoire du château s’écrit sous la famille de Le Veneur, lorsque Marie Blosset récupère le domaine cédé par son frère Jean Blosset. Cette dernière est alors l’épouse de Philippe Le Veneur de Tillières, issu d’une lignée dont la charge honorifique était celle de “grand veneur”, c’est-à-dire organisateur de chasses prestigieuses à la cour du duc de Normandie puis du roi de France. Propriété de cette grande famille normande jusqu’en 1936, le château de Carrouges entre alors dans l’ère de la Renaissance, en recevant la reine Catherine de Médicis ou en devenant une source d’inspiration pour Rabelais et Machiavel

Un véritable art de vivre au cœur de l’Orne

Une époque dorée pour le château, dont il subsiste fort heureusement de formidables traces. La plus marquante demeure assurément l’appartement de parade au deuxième étage du pavillon Sud. Commandé en 1648, cet espace de réception et d’apparat marque le goût de Jacques Le Veneur pour les peintres italiens et forme un ensemble de décors peints rarissime en France pour cette époque du règne de Louis XIII. Parmi les autres pièces qui font la beauté du château, impossible d’esquiver les appartements meublés dont la chambre où Louis XI dormit une nuit ou la salle de fêtes, réalisée pour accueillir les bals et opéras du début du XIXe siècle. Un contraste saisissant avec le siècle suivant, lorsque le château subit de plein fouet la Seconde Guerre mondiale et devient notamment un dépôt d’œuvres d’art pour les collections nationales. Accueillant chaque année des milliers de passionnés d’histoire et d’architecture, le château de Carrouges est donc une succession d’émerveillements qui ne s’achèvent que par un dernier moment magique dans le parc du château, à la découverte de magnifiques jardins, vergers, bosquets et terrasses sur une dizaine d’hectares. Ne pas en profiter serait regrettable, d’autant plus quand l’accès y est gratuit. Selon une mesure du ministère de la Culture étendue aux monuments nationaux, le château de Carrouges permet à tous de visiter gratuitement le monument et ses expositions certains dimanches de l’année. Une raison supplémentaire de plonger dans ce trésor méconnu du patrimoine français.

Le luxueux appartement de parade du comte de Carrouges © David Bordes / CMN
Le luxueux appartement de parade du comte de Carrouges © David Bordes / CMN

 

À lire également : Ce superbe château dominant la vallée depuis le XIIe siècle fut transformé en quartier-général nazi…

Image à la une : Château de Carrouges © Selbymay

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire