fbpx

Un parc aquatique mystérieux de 42 hectares laissé à l'abandon en bord de Seine, à 1h de Paris !

Parc aquatique La Plage
Par clementine

À moins d’une heure à peine de Paris, un ancien complexe aquatique abandonné attire les amateurs d’urbex, exploration urbaine. Paris ZigZag vous fait découvrir cet endroit hors du temps qui fait frissonner

Une île coupée du monde

Entre les villes de Villennes et Médan, dans les Yvelines, l’île du Platais est entourée de mystères. C’est sur ce terrain de 42 hectares, isolé de la terre par les boucles de la Seine, que deux frères, André et Gaston Durville, ont décidé de créer une petite communauté en 1927. Là, les deux médecins hygiénistes ont fait bâtir quelque 300 petits habitats entre 3 et 18m2 pour accueillir l’un des premiers camps naturistes de France. Aujourd’hui connue sous le nom de Domaine de Physiopolis, cette zone abrite encore quelques habitants à l’année, bien que l’île ne soit reliée à la terre par aucun pont et seulement par un bac ! 

Mais, c’est l’autre partie de l’île qui attire les curieux de tous horizons. En effet, ici se trouve un ancien complexe aquatique. Fermé en 2003, le lieu, connu sous le nom de La Plage, pouvait recevoir près de 6000 visiteurs par jour en saison ! 

Un terrain de jeu pour les amateurs d’urbex

L’urbex, ou exploration urbaine, est le fait d’aller visiter des lieux abandonnés ou dont l’accès est fermé au public. Il regroupe une large communauté de passionnés et, en tant que pratique illégale, ne dispose ni de carte ni de guide… 

Vous l’aurez compris, l’accès à cet ancien établissement balnéaire est interdit. D’ailleurs, il est particulièrement difficile de le rejoindre puisqu’il faut traverser la Seine pour y accéder. Néanmoins, grâce à certains sites et comptes, vous pouvez découvrir ce lieu hors du temps

Des couloirs taggués, des pièces comme figées, la nature qui reprend ses droits, mais aussi, et surtout, un toboggan mythique et des piscines vides… L’atmosphère est particulière et peut donner des frissons. La façade du batiment principal a, de son côté, été classée. 

Un nouvel avenir pour la Plage ? 

De nombreuses initiatives pour exploiter ce terrain ont tenté de voir le jour, mais aucune n’a pour le moment abouti. En effet, l’île, et cette partie en particulier, est régulièrement victime d’inondations de la Seine. Le domaine, autrefois réservé à une petite poignée d’habitants historiques, est de plus en plus recherché par les Parisiens en mal de verdure qui souhaite acquérir une résidence secondaire (ou non) dans cette île unique. 

Crédit photo de une : Urbex session