fbpx

Cette ville peuplée de 131 ponts et connue comme “la Venise du Gâtinais” ne se trouve qu’à 1h de Paris !

Montargis © Office de Tourisme Montargis
Par Alexandre M

Charme ancien, jolies ruelles pavées, grands jardins fleuris, villages d’artistes… Aux portes de Paris se cachent de magnifiques écrins de verdure au charme sans pareil. Le prétexte idéal pour quitter la capitale le temps d’une journée ou d’un week-end pour découvrir ces merveilles insoupçonnées. Il existe par exemple à 1h de Paris une région naturelle historique qui conjugue à merveille culture, gourmandise, nature et patrimoine, soit les ingrédients parfaits pour la recette d’un séjour mémorable. Un territoire où l’eau est omniprésente avec le canal de Briare, le canal du Loing et le canal d’Orléans, mais aussi par les quatorze rivières et autres marais et étangs. Bienvenu au Gâtinais où il existe une commune qui capte tout ce qui fait le charme de cette région.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Terre de grandes histoires du Moyen Âge jusqu’au XXe siècle

Ville 4 fleurs, une forêt de plus de 4000 hectares, des décors de cartes postales ou encore des savoirs-faire historiques… on comprend vite pourquoi Montargis est classée parmi les “100 Plus Beaux Détours de France”. Sur les hauteurs de la ville, les “vestiges” du Château de Montargis, témoignent du passé royal de la commune. Tandis que le premier seigneur connu de Montargis était une femme, Hildegarde Hérou, Montargis se retrouve très vite relié à la couronne de France. D’abord lorsqu’une des filles du seigneur Jocelin de Courtenay épouse Pierre Ier de France, quatrième fils de Louis VI le Gros, puis lorsque Pierre cède le village au roi Philippe-Auguste à la fin du XIIe siècle. Une protection qui confère ainsi à Montargis plus de puissance, de privilèges et de renommée, comme lorsque ses habitants opposèrent une résistance farouche aux Anglais durant la Guerre de Cent Ans. En récompense, le roi Charles VII accordera d’ailleurs de nouvelles exemptions et privilèges. Lié de près à la couronne de France jusqu’à la Renaissance, l’un des grands chapitres de la ville de Montargis a lieu au XXe siècle, lorsque la commune devient… le berceau de la révolution chinoise. Dans les années 20, pas moins de 4 000 jeunes intellectuels viennent en France pour suivre le programme “Travail-Études”. Leur objectif : s’ouvrir aux techniques et aux connaissances occidentales. Par ailleurs, c’est depuis le jardin public Durzy de Montargis que l’homme politique Cai Hesen propose la création du Parti communiste chinois, à travers une lettre partie de Montargis jusqu’à l’adresse de Mao Zedong. La commune est ainsi réputée pour être un “berceau de la Chine nouvelle” et s’avère être la commune française la plus connue en Chine après Paris. Tout un chapitre à (re)découvrir au Musée historique de l’Amitié franco-chinoise.

Un air de Venise aux portes de Paris

Mais si cette commune au sud de Paris attire autant, ce n’est pas que pour sa riche histoire. On vient aussi se balader dans Montargis pour sa douceur de vivre, pour cette agréable sensation de marcher dans celle que l’on nomme “la Venise du Gâtinais”. Il faut dire que la ville labellisée Fleur d’Or en 2021 n’a pas grand-chose à envier à sa grande sœur italienne au vu de ses 131 ponts et passerelles qui relient les différentes rues traversées par le Canal de Briare, le Loing et les autres cours d’eau. Parmi les ouvrages qui ont fait la renommée de Montargis, impossible de passer à côté de la Passerelle Victor Hugo, construite en forme d’arc en ciel d’après les plans de l’entreprise Eiffel. Cette petite Venise composée d’îlots, de canaux et de rues sur l’eau vaut également le détour pour ses nombreux bâtiments anciens, des ravissantes maisons à colombage ou à tourelles aux hôtels Renaissance. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que, tous les deux ans, Montargis accueille plus de 80 costumés venant de toute la France et des pays limitrophes pour le Festival Vénitien. Cette fête costumée qui se distingue par l’élégance et le raffinement des costumes et des masques est un véritable ode à la beauté, à la convivialité et au respect de la tradition. Au rang des monuments immanquables de la commune, difficile de ne pas évoquer l’église Sainte-Marie Madeleine. Située en plein centre, celle-ci est réputée pour arborer un ensemble exceptionnel de vitraux du XIXe siècle.

Venise n’a jamais été aussi proche © Adobe Stock
Venise n’a jamais été aussi proche © Adobe Stock

Terre d’art et d’aventure

Terre d’histoire, Montargis est aussi un pays d’art, où celui-ci éclabousse les passants à (presque) chaque coin de rue. Les amateurs d’art sont par exemple attendus au musée Girodet, un espace riche d’une importante collection d’art ancien pour pénétrer au cœur de l’œuvre et de la vie d’Anne-Louis Girodet-Trioson, né à Montargis en 1767. Pour compléter la visite, une présentation de nombreuses pièces issues du fonds d’atelier d’Henry de Triqueti, sculpteur romantique né à Conflans-sur-Loing près de Montargis est également à découvrir. Les métiers d’art font également partie intégrante de l’âme du territoire et nombreux sont les céramistes, verriers ou tailleurs à inviter tout curieux dans leurs ateliers pour une immersion riche en enseignement. Plaisirs du palais, saveurs retrouvées, découvrez une ode à la gourmandise sur notre terre gastronome. Qui dit art peut aussi dire gastronomie, un domaine sacré pour certains. Au registre des douceurs, la célèbre Prasline de Montargis à base d’amandes grillées enrobées de caramel, le miel du Gâtinais à la belle robe claire ou encore la Bell’ de Loing, bière artisanale utilisant des produits naturels locaux, font la fierté de Montargis et le bonheur des curieux. Aucun remords à avoir cependant, tant les balades et randonnées ne manquent pour éliminer ces délicieuses douceurs. Des balades au rythme de l’eau ne manquent pas : des canaux, des lacs, des étangs et un peu plus loin, les rivières du Betz, de la Cléry et de l’Ouanne avec des lavoirs et moulins. Pour les beaux jours, le lac de Châlette et sa base de loisirs. Pour une plus grande balade, un circuit de 17 km conduit du lac de Chalette jusque Paucourt et sa Maison de la forêt, au centre de la forêt domaniale de Montargis.

Musée Girodet © Phot. F. Lauginie
Musée Girodet © Phot. F. Lauginie

 

À lire également : Pourquoi cet adorable village dont les origines remontent au IIe siècle avant J.C. est lié à Simone de Beauvoir ?

Image à la une : Montargis © Office de Tourisme Montargis

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l