fbpx

Ce splendide village, ancienne cité gallo-romaine, a un curieux nom qui a beaucoup fait parler de lui...

Montcuq © Suzanne Plumette / Adobe stock
Par Paris ZigZag

Situé au sud-ouest de Cahors, ce village se trouve précisément dans ce que l’on nomme le Quercy Blanc. Caractérisé par son donjon installé sur les hauteurs, il porte également un nom qui a beaucoup fait parler de lui.

Une cité gallo-romaine

C’est au XIIe siècle que de premières bâtisses apparaissent dans une région lotoise que l’on nomme le Quercy Blanc. Chef-lieu d’une châtellenie, le lieu se compose d’une forteresse au sommet, entourée de plusieurs maisons en pierre. Celui-ci a reçu sa charte de coutumes de Raymond VII, comte de Toulouse, en 1224 : celle-ci garantit alors la protection des biens et des personnes vivant dans cette commune, tout la rendant officielle. Et du même coup, la commune est rattachée au parti occitan.

Vue de Montcuq
Vue de Montcuq

Mais avec le traité de Meaux-Paris en 1229, le conflit albigeois opposant le roi de France au comte de Toulouse prend fin. Les pays occitans sont donc rattachés au royaume français : c’est le cas de ce village du Quercy Blanc, dont les murs et le château sont détruits. Dans les hauteurs, il ne reste que le donjon qui gardé comme point stratégique pour d’éventuelles attaques.

Lieu de pèlerinage

Le village est situé sur l’un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, la via Podiensis. Les pèlerins, qui proviennent de Lascabanes, passent donc dans ses ruelles avant de se rendre dans la commune suivante, dénommée Lauzerte, où se trouve l’église Saint-Barthélemy. Mais il est aussi un centre culturel et patrimonial de la région lotoise : avec ses 24 mètres de haut, son donjon du XIIe siècle est l’un des monuments phares de la commune. Son charme médiéval, ainsi que ses nombreuses galeries d’art en font aussi un agréable lieu de promenade : on peut acheter un livre à la librairie Livres, books & company, boire un verre au café de France, ou découvrir les oeuvres des artistes de la galerie Le 10.

Tour de Montcuq
Tour de Montcuq

Un nom qui lui doit sa célébrité

Par chance ou non, ce lieu plein de charme est devenu célèbre grâce à son nom. C’est lors d’un sketch, diffusé en 1976 dans l’émission satirique Le Petit Rapporteur, que la France entière a connu ce village lotois. En effet, Pierre Bonte et Daniel Prévost y interviewaient des habitants en se moquant du toponyme… qui n’est autre que Montcuq ! L’émission populaire est encore visible sur l’INA.

À lire également : Ce village perché sur un éperon rocheux est “une féérie” selon George Sand…

Image à la une : Montcuq © Suzanne Plumette / Adobe stock