D’où vient le carrelage du métro ?

10 janvier 2018

Carrelage du métro

La brève culture*

 

Lorsque les Parisiens pénètrent pour la première fois dans les couloirs du métro en 1900, ils font alors la connaissance de ces petites briques de couleur blanche. Face à la saleté des profondeurs de Paris, ce carrelage offre aussi une solution hygiénique. Facile à nettoyer, le « carrelage métro » permet de refléter la lumière. Un usage bien pratique en ce temps-là car l’éclairage dans les stations était loin d’être idéal. Cet ancien habillage est encore visible sur certains quais, comme aux stations Porte Dauphine et Porte de Vincennes.

Station Porte Dauphine

En plus de refléter la lumière, il est également résistant à l’eau, aux salissures et à la chaleur. À une époque où l’on craint énormément un risque d’épidémies, ce type d’habillage a de quoi rassurer sur les questions d’hygiène. Ce travail de longue haleine est l’oeuvre de l’industrie Boulenger, une véritable dynastie dans le monde de la céramique. L’entreprise connaît donc son heure de gloire avec le chantier du métro parisien. Pour l’occasion, l’entreprise déménage en 1889 son siège social au 18 rue de Paradis à Paris.

Une décoration de plus en plus tendance

Le temps passe, certaines gares ou stations disparaissent mais le fameux carrelage résiste. Celui-ci trouve même sa place sur les murs de brasseries parisiennes lors de la Belle Époque. À partir des années 50, la RATP souhaite moderniser certaines stations. Si le programme est vite abandonné, une nouvelle tendance ne tarde pas à apparaître. L’objectif est de rompre avec le carrelage classique blanc et de le remplacer par une couleur orange, jugée plus chaude et dynamique. La station Mouton-Duvernet est la première station à être réaménagée de la sorte, ce qui vaut à cette nouvelle décoration d’être surnommée le style « Mouton ».

Station Havre Caumartin

Un aperçu du style « Mouton » à la station Mouton-Duvernet

Dans les années 70, le blanc fait son grand retour, sous l’égide du décorateur Joseph-André Motte. Les stations bénéficient pour l’occasion d’un éclairage particulier nommé le style « Andreu-Motte ». Aujourd’hui, le carrelage est toujours aussi présent dans la plupart des stations. Pour ceux qui adorent cette décoration, sachez qu’il est devenu courant de redécorer les salles de bains ou les cuisines de la même façon que nos stations préférées.

 

* Il y a des questions sur Paris dont on aimerait bien avoir la réponse. Que ce soient des interrogations importantes sur la capitale, son histoire, ses bonnes adresses ou des mini-informations à picorer dont on peut se servir pour briller en société. Avec ses « Le saviez-vous », Paris ZigZag lève le mystère sur tout ce que l’on a toujours voulu savoir sans jamais oser le demander…

 

 

À lire également :
L’ingénieuse astuce pour construire la ligne 4 du métro
Quiz : Connaissez-vous vraiment bien le métro parisien ?