• Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

D’où vient l’expression « Être charrette » ?

D'où vient l'expression "Être charrette" ?
  • Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

La brève culture*

 

L’expression est peut-être moins utilisée aujourd’hui mais elle n’en reste pas moins connue des Parisiens. Il n’est pas anodin, lorsqu’un ami ou un collègue appelle pour prévenir qu’il sera en retard, qu’il dise « Désolé, je vais être charrette ».

Comme pour beaucoup d’expressions, il faut en fait se replonger dans l’histoire de Paris pour en comprendre le sens. Aujourd’hui, direction le 19e siècle à la rencontre des étudiants des Beaux-Arts de Paris. À cette époque, les architectes en herbe ont recours à des astuces assez originales lorsqu’ils sont en retard pour rendre leur travail. Ils utilisent ainsi les véritables charrettes des livreurs de la gare Montparnasse, située non loin de leur école. Ces véhicules transportent alors les ­panneaux sur lesquels les étudiants réalisent leurs dessins. Une fois partis de leur atelier, il faut alors se précipiter jusqu’à la salle des ­examens, en plein centre de la capitale.

Lorsqu’ils sont vraiment en retard, il n’est pas étonnant de voir certains étudiants retravailler et terminer leurs travaux à bord de la charrette. Une image insolite qui fait rapidement le tour de la capitale. Celle-ci sera même popularisée par Émile Zola dans son roman L’Œuvre (1886). Alors que l’auteur décrit ces étudiants retardataires, l’un d’eux déclare alors : « Oh ! que je suis en charrette ! ». Avec le temps, l’expression va se simplifier par « être charrette ».

 

* Il y a des questions sur Paris dont on aimerait bien avoir la réponse. Que ce soient des interrogations importantes sur la capitale, son histoire ou ses bonnes adresses ou des mini-informations à picorer dont on peut se servir pour briller en société. Avec ses « Le saviez-vous », Paris ZigZag essaie de lever le mystère sur tout ce que l’on a toujours voulu savoir sans jamais oser le demander…

 

À lire également :
D’où vient l’expression « Tenir le haut du pavé » ?
D’où vient l’expression « Marché aux puces » ?

Article du 11 octobre 2017

Facebook
Twitter
Google+