Le Moulin Rouge : chronique d’un lieu de débauche

moulin Rouge

Grâce à son apparence si reconnaissable et ses soirées accueillant des hordes de touristes, le Moulin Rouge est l’un des monuments les plus emblématiques de Paris. Mais avant de devenir un lieu mythique des soirées parisiennes, le cabaret était un lieu de débauche et de fêtes, symbole de la folie de la Belle Époque. Retour sur son histoire.

L’histoire commence en 1889…

L’histoire de ce cabaret du 18e arrondissement commence le 6 octobre 1889, au lendemain de la guerre de 1870 et à la veille de la Première Guerre Mondiale. Le lieu naît donc à une période faste en France et à Paris, la Belle Époque, où les maîtres mots sont insouciance et légèreté.

Ouvert à l’initiative des hommes d’affaires Joseph Oller et Charles Zidler (déjà patrons de l’Olympia), le Moulin Rouge est, dès le début, une révolution. Les deux fondateurs savent parfaitement ce qui plaît au public parisien et ne lésinent pas sur les moyens : décoration extravagante, piste de danse gigantesque, spectacles fantasques inspirés du monde du cirque… Tout est prêt pour que le Tout Paris vienne se divertir dans ce petit coin de Montmartre. On y trouve même un immense éléphant, récupéré de l’exposition universelle de 1889 et à l’intérieur duquel il est possible d’entrer !

Elephant du Moulin Rouge

Extravagant et original, le Moulin Rouge devient, en seulement quelques mois, le lieu où les bourgeois de toute la capitale viennent s’encanailler et côtoyer les filles de « mauvaise vie » et les mauvais garçons de Pigalle.

Mais si le cabaret se place à ce point en temple du divertissement, c’est aussi grâce au succès du French Cancan. Plus encore que l’immense éléphant en plâtre ou les pistes gigantesques, c’est cette célèbre danse aux jupons levés qui va ravir les Parisiens et transformer le Moulin Rouge en sanctuaire de la fête et de la débauche.

Le Moulin Rouge

Le Moulin Rouge, le soir. Georges Stein, vers 1910.

Aujourd’hui, le Moulin Rouge n’a presque rien perdu de sa grandeur si ce n’est la désinvolture de ses débuts. Il reste toutefois un lieu magique du cabaret mondial et a vu naître bon nombre de danseurs et danseuses célèbres.

Crédit photo de Une : Juanedc