Le secret beauté incongru de Diane de Poitiers !

15 mai 2018

diane-de-poitiers

La célèbre favorite du roi Henri II avait une grande peur : celle de s’enlaidir en vieillissant. Pour garder l’amour du roi et surtout ne pas laisser voir les années qui passaient sur son beau visage, Diane de Poitiers avait un remède : boire un peu d’or tous les jours.

Notre duchesse était célèbre pour paraître bien plus jeune que son âge. Certains disent que c’est la raison pour laquelle Henri II a pu s’éprendre d’elle, alors qu’elle était son aînée de presque 20 ans. Mais cette apparente jeunesse lui a valu une intoxication peu commune. Diane de Poitiers ingurgitait tous les matins une petite fiole d’or potable qui avait, selon les alchimistes, la propriété de cesser le vieillissement. Bien qu’elle soit morte à 66 ans (30 ans de plus que l’espérance de vie de l’époque), elle a fini par succomber de son obsession pour la jeunesse… Lorsqu’Henri II meurt, Catherine de Médicis en profite pour chasser Diane de la Cour, qui meurt dans la solitude ingurgitant encore au quotidien son or…

Une information connue depuis quelques années seulement ! C’est en ayant réussi à identifier les restes de la favorite d’Henri II que les chercheurs ont pu analyser la composition de son corps. Son corps, alors dans une fosse, avait une fracture de la jambe. Une chute de cheval qu’elle s’était faite un an avant sa mort. Après analyse, on découvrit que le taux d’or dans ses os était 250 fois plus important que la moyenne ! C’est cette observation qui ressort également de l’analyse d’une de ses mèches de cheveux, conservée depuis 1795 dans un médaillon.

On comprend mieux l’extrême pâleur de ses dernière années : elle s’intoxiquait de jour en jour !