La petite histoire des métros : Ternes

secret-metro-abbesses-paris-zigzag-e1507901301606-1

Le métro fait tellement partie de nos petites habitudes du quotidien que l’on finit par oublier que tous ces noms de stations qui défilent sous nos yeux ont chacun leur petite histoire. Entre personnages notoires du passé de la capitale ou anecdotes loufoques, nos chères stations ont beaucoup à nous apprendre sur l’histoire de Paris. C’est le cas de la station Ternes, sur la ligne 2, dont les origines remontent au 13e siècle…

Une ferme perdue au milieu des forêts...

Paris n’a pas toujours été Paris. Ce n’est qu’en 1863 que la partie la plus à l’est de Neuilly, les Ternes, a intégré la capitale. Si l’on comprend immédiatement que c’est ce nom qui a été donné à la station que l’on connaît aujourd’hui, il faut remonter plusieurs siècles en arrière pour comprendre d’où vient son appellation.

Au 13e siècle se trouvait dans la montagne du Roule, à proximité du bois de Boulogne, une grande ferme perdue au milieu des forêts et des marécages. Son nom ? La villa externa, autrement dit la ferme externe.

Au fil du temps, ces terres ont ensuite été appelées « Estern » pour finir par « Ternes », comme nous les connaissons aujourd’hui. Avant d’être un quartier bien peuplé, il s’agissait d’un petit hameau, qui a appartenu à la paroisse de Clichy, puis à Neuilly et, enfin, à, Paris. Le nom « Ternes » est resté pour évoquer ce quartier ainsi que l’avenue principale qui le dessert. Pas étonnant, donc, d’avoir choisi de le garder lors de la mise en service de la station de la ligne 2 en 1902.