Petite histoire de la baguette, notre pain quotidien

une-baguette-svp

L’image du parisien avec son béret, sa marinière, son verre de vin rouge et sa baguette sous le bras est un peu exagérée, pourtant en France, on peut quand même se le demander : que ferions nous sans notre petite baguette de pain quotidienne ? Sans cette mie blanche et moelleuse entourée de cette croûte dorée et croustillante…?

En France, et pas seulement qu’à Paris, la baguette est un aliment devenu presque indispensable à notre alimentation. Chaque français en consomme 160 grammes par jour. Et chaque seconde, ce ne sont pas moins de 320 baguettes qui sont consommées et produites dans notre pays. A Paris, les boulangeries se comptent par milliers, on en trouve vraiment à chaque coin de rue. Et en plus de la boulangerie traditionnelle, les boulangeries “nouvelle génération” aux concepts originaux se développent aussi, comme par exemple les no-gluten.

histoire-baguette-paris

Mais comment est née la baguette ?

Auparavant, le pain ne se vendait que sous forme de miche. Alors, pourquoi la miche a-t-elle pris une forme de plus en plus allongée et une couleur de plus en plus blanche ? L’origine de la baguette de pain blanc remonterait à l’époque de Napoléon. Ses boulangers auraient inventé une miche allongée pour rendre le pain plus facilement transportable par les soldats. Déjà à l’époque, le pain, c’était sacré !

Une autre version de l’histoire existe. Et celle là, elle ne va pas vous plaire. Certains disent que ce style de pain a été en fait inventé à Vienne, puis importé en France pendant le 19ème siècle. D’ailleurs August Zang a ouvert sa Boulangerie Viennoise à Paris en 1839. Enfin quelle que soit son origine, la baguette s’est largement développée à partir des années 20 et encore aujourd’hui entre tartines, sandwichs et morceaux de pain pendant les repas, on ne voit vraiment pas comment on pourrait se passer de notre petit pain quotidien.