Pourquoi il n’y avait pas de cimetière à l’ouest de Paris ?

Vue aérienne du Père Lachaise à Paris

La brève culture*

 

Paris compte aujourd’hui 14 cimetières intra-muros gérés par la Mairie. Mais cela n’a pas toujours été le cas. L’histoire funéraire de la capitale est plutôt mouvementée. En effet, avant le XVIIIe siècle, chaque paroisse avait son petit cimetière à l’arrière de l’église. Les morts y étaient enterrés et les vivants pouvaient ainsi se recueillir dans un lieu de culte. Il était très rare de franchir la porte de ce lieu.

Mais, la catastrophe du cimetière des Innocents dans le quartier des Halles, où les fosses communes se sont affaissées déversant plus de 2000 corps dans les habitations environnantes, a forcé à repenser la manière de gérer les corps. Ainsi, des milliers de dépouilles sont transférées dans les anciennes carrières de la ville… Les Catacombes.

Suite à cela, trois grands cimetières non liés à une paroisse sont créés aux abords de la ville : le cimetière du Nord à Montmartre, le cimetière du Sud à Montparnasse et le cimetière de l’Est, plus connu sous le nom de Père Lachaise. Mais, aucun n’est installé dans l’Ouest Parisien. Et cela s’explique par le fait de sa proximité avec Versailles. Déjà, les riches logent dans ces quartiers. Les vents allant majoritairement d’Ouest en Est, cela évite que les plus favorisés soient importunés par les odeurs : des usines, de l’activité… ou encore des cimetières !

* Il y a des questions sur Paris dont on aimerait bien avoir la réponse. Que ce soit des interrogations importantes sur la capitale, son histoire ou ses bonnes adresses ou des mini-informations à picorer dont on peut se servir pour briller en société. Avec ses « Le saviez-vous », Paris ZigZag essaie de lever le mystère sur tout ce que l’on a toujours voulu savoir sans jamais oser le demander…

Crédit photo de une : C-bargotiphotography