fbpx

Vers la renaissance de Goussainville, ce village abandonné depuis 1970 à 30 minutes de Paris ?

Ancien château © Adobe Stock
Par Julien Mazzerbo

A 25 km de Paris se trouve un “village fantôme” situé à seulement quelques lieues des pistes de l’aéroport de Roissy. Ce hameau à l’histoire mouvementée stagne depuis plusieurs années entre abandon des autorités et tentatives de réhabilitation.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Une perte d’identité progressive

Depuis plusieurs années, la commune de Goussainville (95) subit de plein fouet le vent du modernisme : après la construction d’une ligne ferroviaire qui entraîne irrémédiablement le déplacement du centre-ville, l’ancien cœur de la commune, lui, est délaissé au profit de l’urbanisation et se vide progressivement de ses habitants. Le calvaire ne s’arrête pas là : au début des années 70, après le lancement du chantier de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, le voisinage est invité à quitter les lieux moyennant une compensation financière. Le vieux centre de Goussainville, que l’on surnomme “Vieux Pays“, est dépouillé de ses quelques habitants et seulement 300 d’entre eux choisissent de demeurer dans le village. En 1973, un crash d’avion survenu dans la commune fait plusieurs morts et des campagnes intempestives incitent les habitants à quitter les lieux, invoquant des raisons de santé (nocivité du kérosène, etc.).

Ancien château © Léna Constantin / Adobe Stock
Ancien château © Léna Constantin / Adobe Stock
Pigeonnier © Wikipedia / Licences Creative Commons
Pigeonnier © Wikipedia / Licences Creative Commons

inscription

Sursis providentiel 

Avec le passage d’un avion presque chaque minute, le Vieux Pays est accablé par les nuisances sonores (catégorisé zone de bruit intense) et se métamorphose ni plus ni moins en no man’s land. Au fil du temps, les bâtisses barricadées se désagrègent et finissent par tomber en ruine : toitures éventrées, fenêtres brisées, murs tagués, le Vieux Pays fait peine à voir. Il doit son salut à une église romane construite entre le XIIe et le XVIe siècles, inscrite aux monuments historiques depuis le début du XXe siècle : ce titre prestigieux empêche sa destruction ainsi que celles des habitations environnantes, dans un périmètre de 500 mètres.

Ancien château survolé par un avion © Grand Roissy Tourisme
Ancien château survolé par un avion © Grand Roissy Tourisme
Tags © Martijn van der Woude / Flickr
Tags © Martijn van der Woude / Flickr
Structure abandonnée © Sylv / Flickr
Structure abandonnée © Sylv / Flickr

Vers la renaissance de Goussainville ?

Mais le Vieux Pays de Goussainville est-il réellement désert ? Pas le moins du monde ! La vie peuple toujours le hameau : école primaire, librairie, certains habitants poursuivent leur quotidien malgré une curiosité grandissante de l’extérieur qui pousse certains curieux à visiter l’endroit. Shooting photo, tournage, squat, les façons de percevoir le Vieux Pays sont nombreuses. Au fil des années, la municipalité tente de réhabiliter le village pour contrer les pratiques illégales et en faire un lieu nouveau : village du livre, village de l’artisanat, village pour les sourds et muets… Aucune de ces initiatives ne voit le jour malgré la prolifération de chaînes hôtelières aux alentours de la commune.

Librairie © Grand Roissy Tourisme
Librairie © Grand Roissy Tourisme

Néanmoins, un projet de restauration est en cours visant à réhabiliter certains monuments du vieux centre comme l’ancien château et ses caves. D’autres pans ambitieux axés sur le développement économique et le développement durable prévoient l’émergence d’un tiers-lieu qui pourrait redorer l’image de Goussainville : orienté vers l’écologie, composé d’un bar-restaurant et relié au métro parisien grâce à la ligne 17 du Grand Paris Express, le projet offre de nouvelles perspectives à la commune et permettrait l’accès à de nouvelles zones de travail pour ses habitants. Un autre pôle dédié à la gastronomie est actuellement en cours d’élaboration. Pour l’heure, la restauration du Vieux Pays n’en est encore qu’à ses prémices, mais le retour d’une fête locale annuelle annonce des changements à venir.

Accessibilité : RER D Gare du Nord, arrêt Gare de Goussainville / 20 min de marche

A lire également : Ce village pittoresque et méconnu perché sur un éperon rocheux est abandonné depuis le Moyen Age !

Image à la une : Ancien château © Adobe Stock

Sources : Enlarge Your Paris, France Culture, Grand Roissy Tourisme, Le Figaro, Libération, 20 Minutes

Julien Mazzerbo

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l