Ary Scheffer et le cercle de la rue Chaptal, le cœur romantique de Paris

À partir du XIXe siècle, le romantisme commence à esquisser son quartier sur le plan de Paris. Moins connue que la Butte Montmartre et ses impressionnistes, la Nouvelle Athènes a bercé durant plusieurs décennies le cœur de cette nouvelle école. Dès les années 1820, écrivains, artistes et intellectuels se sont ainsi rassemblés dans la demeure du peintre Ary Scheffer, au 7 rue Chaptal, que l’on connaît désormais sous le joli nom de Musée de la vie romantique.

Cet article est réservé aux membres Zigzag. Pour accéder à tous les articles en illimité et soutenir Paris Zigzag cliquez sur s’abonner.

S'abonner

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités