fbpx

Connaissez-vous l'histoire de ce magnifique beffroi du XIXe siècle qui trône dans un parc parisien ?

Beffroi du parc Georges Brassens © Tiphaine Aubeuf
Par Romane Fraysse

C’est au sein d’un parc public situé au sud de Paris que trône ce joli beffroi depuis la fin du XIXe siècle. Situé près d’un lac, celui-ci appartient à un édifice, qui abritait autrefois un marché aux chevaux.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Au sein du hameau de Vaugirard

On se rend au sud de Paris, là où se trouvait autrefois le hameau de Vaugirard. Avant que le lieu ne s’urbanise au moment de son annexion à Paris en 1860, on y trouvait les vignobles de Périchot, ainsi que des cultures maraîchères qui se sont développées au cours du XIXe siècle. Puis, dès 1894, les cultures sont progressivement abandonnées pour laisser la place à des abattoirs. Aujourd’hui encore, on peut toutefois y voir une vigne étendue sur 1 200 m2. Elle est la deuxième plus grande de Paris, et donnent un pinot noir dénommé “Clos des Morillons“, qui est vendu aux enchères publiques à la mairie du XVe.

La porte des anciens abattoirs de Vaugirard
La porte des anciens abattoirs de Vaugirard

Un ancien marché aux chevaux

À partir de 1894, les cultures laissent peu à peu la place à un grand marché aux chevaux et aux abattoirs de Vaugirard. Le chantier est dirigé par l’architecte Ernest Moreau, entre 1894 à 1897. Mais à l’époque, un grand nombre de riverains se plaignent des odeurs et des bruits provenant de cette nouvelle activité. Bien que celle-ci soit maintenue durant plusieurs décennies, elle cesse finalement en 1975 : les abattoirs sont alors définitivement fermés, et le lieu est réaménagé en parc public dénommé Georges-Brassens.

Le beffroi du parc Georges-Brassens
Le beffroi du parc Georges-Brassens

Toutefois, de cet ancien marché, on trouve encore de nombreux vestiges : les portes monumentales en pierres de taille ornées de sculptures de taureau ou de cheval, la halle aux chevaux, le hangar à fourrage, ainsi que l’édifice du marché à la criée composé d’une tour avec une horloge à quatre cadrans et du fameux beffroi trônant au bord du lac.

Le parc Georges-Brassens

Après la fermeture définitive des abattoirs en 1975, le lieu est réaménagé en parc public dans les années 1980. Imaginé par les architectes Alexandre Ghiulamila et Jean-Michel Milliex avec le paysagiste Daniel Collin, celui-ci ouvre au public en 1985. On lui donne alors le nom de “Georges-Brassens”, puisque le célèbre chanteur a vécu une grande partie de sa vie dans l’impasse Florimont, proche du parc. Aujourd’hui, un grand marché de livres rares a lieu tous les week-ends sous l’ancienne halle aux chevaux, et des spectacles de guignols y sont aussi présentés aux enfants.

L'ancienne halle aux chevaux accueille une fois par mois un marché de livres anciens et d'occasions
L’ancienne halle aux chevaux accueille une fois par mois un marché de livres anciens et d’occasions

Parc Georges-Brassens
75015 Paris

À lire également : Sur les pas de Brassens à Paris

Image à la une : Le beffroi du parc Georges-Brassens – © Ville de Paris

http://bit.ly/visitespariszigzag



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire