fbpx

Les cafés, hauts lieux très discrets de la Résistance sous l’Occupation

Le café de l'Électricité - © Sussex
Par Romane Fraysse

Résistance, Combat, FTP-MOI, Sussex… Sous l’Occupation, les différents réseaux clandestins ont investi plusieurs lieux stratégiques de la capitale pour mener à bien leurs actes de résistance. Parmi les appartements, caves et squares, les cafés demeurent des lieux privilégiés pour organiser des réunions, épier les officiers allemands, cacher des radios ou recevoir du courrier. À l’exception de quelques plaques commémoratives, ces établissements parisiens dont les enseignes ont disparu gardent avec eux les secrets des anciennes armées de l’ombre.

Cet article est réservé aux membres Zigzag. Pour accéder à tous les articles en illimité et soutenir Paris Zigzag cliquez sur s’abonner.



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire