fbpx

Saviez-vous que le Palais-Royal abritait une chatterie ? Une pièce réservée à 14 félins pour...

Palais-royal © Adobe Stock
Par AxelleC

On connaît surtout le Cardinal de Richelieu, principal ministre de Louis XIII, pour son côté tyrannique et intransigeant. En lutte permanente, à l’extérieur du pays contre les Habsbourg et à l’intérieur contre les protestants, il renforce le pouvoir royal et mate les révoltes… Une seule catégorie d’êtres vivants reçoit alors ses faveurs : les chats !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Pour résider près du roi qui habitait au Louvre, Richelieu avait fait construire comme demeure l’actuel Palais-Royal, connu à l’époque sous le nom de “Palais-Cardinal”. Attenante à sa chambre, se trouvait alors une “chatterie”, une pièce réservée à 14 chats dans laquelle le Cardinal pratiquait la ronron-thérapie ! Et oui, les câlins avec les félins étaient déjà connus pour leurs bienfaits relaxants…

Les chats du cardinal de Richelieu, gravure de 1878 © Public Domain
Les chats du cardinal de Richelieu, gravure de 1878 © Public Domain

Chaque matin, avant d’attaquer une dure journée, il jouait avec ses amis de fourrure, et le soir il dormait avec ses favoris. A l’inverse de son entourage, le Cardinal chouchoutait tellement ses chats qu’ils avaient un médecin à leur service et deux domestiques qui les nourrissaient au blanc de poulet ! Richelieu avait un véritable faible pour les Angoras et il se raconte qu’il avait souvent quelques chatons cachés dans ses manches pendant les conseils de ministres… D’ailleurs, sur beaucoup de tableaux, on peut le voir posant avec un ou plusieurs chats autour de lui.

richelieu-paris-zigzag

Avant de mourir, il prit soin d’inscrire ses 14 chats – en quelque sorte sa descendance – sur son testament pour leur attribuer une maison et une pension. Depuis ce jour, leurs noms sont rentrés dans l’histoire : Felimare, Gavroche, Gazette, Lucifer, Ludovic le Cruel, Ludoviska, Mimi-Paillon, Mounard le Fougueux, Perruque, Pyrame et Thysbé, Racan, Rubis sur l’ongle, Serpolet et Soumise (sa préférée). À savoir que Napoléon faisait aussi partie de ces hommes autoritaires qui se prenaient d’amour pour les chats, mais l’empereur en était malheureusement allergique…

Pour découvrir d’autres anecdotes insolites sur ce monument extraordinaire, suivez notre prochaine visite guidée sur les secrets du Palais-Royal !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLTo

Crédit photo de une : Le Palais-Royal © Adobe Stock

À lire également : Découvrez tous les secrets du Palais-Royal grâce à cette visite insolite !

A. C.



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire