fbpx

Cet ancien collège fondé en 1633 se cache dans une cour privée entourée d'arbres au coeur de Paris

Collège des Trente-Trois - © Pascal-Jean Rebillat
Par Romane Fraysse

Il faut monter en haut de la fameuse montagne Sainte-Geneviève, dans le Quartier latin, pour passer devant une grande porte en pierre de taille. Sans le savoir, celle-ci cache une cour arborée dans laquelle se trouve un ancien collège fondé en 1633.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un collège pour indigents

Il faut se rendre en plein cœur du Quartier latin pour découvrir les vestiges d’un collège fondé en 1633. Il faut en effet traverser une grande porte en pierre de taille pour découvrir d’une cour arborée, où se cache l’ancien hôtel d’Albiac. C’est dans cet édifice qu’un prêtre dénommé Claude Bernard a décidé d’installer un collège pour former de jeunes écoliers indigents. Ceux-ci avaient alors la possibilité d’accéder à une solide éducation pour pouvoir par la suite suivre des études de philosophie ou de théologie à l’Université de Paris.

Le pavillon du collège des Trente-Trois
Le pavillon du collège des Trente-Trois

Bien que généreuse, cette initiative n’était pas complètement gratuite. En effet, les élèves qui passaient entre ces murs s’engageaient ensuite à se consacrer à une carrière ecclésiastique. Si le collège n’a connu que cinq écoliers à ses débuts, le nombre de jeunes à suivre l’enseignement du prêtre Claude Bernard a progressivement augmenté, jusqu’à devenir trente-trois.

Une architecture classée

Situé dans la rue de la Montagne Sainte-Geneviève, celui que l’on nomme le “collège de Trente-Trois” (en référence au nombre d’écoliers) est orné d’un grand portail à refends surmonté d’un fronton arrondi. On peut aussi découvrir deux pavillons de style néo-classique dans la cour : ceux-ci ont été construits sous le Directoire, et contrastent avec la sobriété de l’ancien collège sans décoration conçu par l’architecte De Charon entre 1740 et 1745 (situé au fond à gauche).

Entrée du collège des Trente-Trois
Entrée du collège des Trente-Trois

Au sein d’une cour privée

La cour étant désormais privée, il faut croiser un résident pour avoir la chance d’y avoir accès. Deux entrées existent alors : la principale qui se trouve au 34 rue de la Montagne Sainte-Geneviève, et une moins officielle située au 11 impasse des Bœufs. Si vous parvenez à y entrer, vous pourrez donc découvrir la porte, la toiture et l’escalier en fer forgé inscrits au titre de Monuments historiques.

Collège des Trente-Trois - © Pascal-Jean Rebillat
Collège des Trente-Trois – © Pascal-Jean Rebillat

Collège des Trente-Trois
34 rue de la Montagne Sainte-Geneviève, 75005 Paris

À lire également : L’histoire épique de sainte Geneviève, la patronne de Paris

Image à la une : Collège des Trente-Trois – © Pascal-Jean Rebillat

inscription