fbpx

Cette incroyable église de style Art Nouveau au cœur de Paris est la première à avoir été construite en...

Eglise Saint-Jean de Montmartre - © Adobe Stock
Par Romane Fraysse

Cette église parisienne est étonnement peu connue… Pourtant elle est la première à avoir été construit avec du ciment armé, et son architecture atypique parvient à concilier le métal avec une céramique de style Art Nouveau.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Au coeur de Montmartre

C’est dans une voie très ancienne, citée dès 1406, que se trouve cette église. C’était d’ailleurs là qu’autrefois, on pouvait apercevoir les dépendances de l’abbaye de Montmartre. Elle s’érigeait près d’un village, qui campait sur le sommet de la colline de Montmartre. Mais en 1794, ce domaine est vendu comme bien national après l’expulsion des religieuses et les édifices sont alors détruits. Une grande partie de ces terrains sont exploités en carrières de gypse au début du XIXe siècle, jusqu’à ce qu’on trace les rues que l’on connaît : rue des Trois-Frères, rue Drevet et rue des Abbesses.

Place des Abbesses. DR
Place des Abbesses. DR

Le premier édifice en ciment armé

L’église qui nous intéresse se trouve à cet emplacement, rue des Abbesses. Celle-ci provient d’une ancienne église, qui devenait trop petite face à l’augmentation de la population dans cet arrondissement. Ainsi, de 1894 à 1904, l’architecte Anatole de Baudot se lance dans un nouveau projet, en concevant une architecture plus qu’atypique ! En recourant au ciment armé, celui-ci utilise le système inventé par l’ingénieur Paul Cottancin en 1889, consistant à employer des blocs de béton creux qui permettent de tenir un bâtiment entier sans être vus. En effet, seule la brique est visible de l’extérieur, alors qu’elle ne soutient pas les murs.

Intérieur de l'église Saint-Jean de Montmartre. DR
Intérieur de l’église Saint-Jean de Montmartre. DR

Après de longs mois difficiles, les travaux de construction commencent finalement en 1894. Mais ceux-ci s’arrêtent lorsqu’un procès est lancé pour une non-conformité aux règles d’urbanisme, avec le projet de démolir l’édifice. L’architecte Baudot et le curé Sobeaux ont alors riposté en mettant en place des démonstrations techniques pour prouver la solidité et la stabilité du bâtiment. Le chantier est finalement repris en 1902 et est achevé en 1904. Cette église est le premier exemple d’une construction avec du ciment armé, qui sera vite remplacé par le béton armé.

inscription

Une architecture atypique

Une chose est sûre, cet édifice que l’on nomme l’église de Saint-Jean de Montmartre, a une architecture très originale ! Elle ne passe pas inaperçue avec son revêtement en briques et en céramiques réalisées par le fameux Alexandre Bigot. Cet ensemble apporte une touche de modernité pour l’époque, étant influencé par le style Art Nouveau. Face à cette modernité, l’église conserve pourtant des éléments traditionnels : c’est une basilique à trois nefs avec des voûtes rappelant les cathédrales gothiques. Sur les murs latéraux, on retrouve aussi huit grandes fresques et de vitraux traditionnels, ainsi que 48 petits vitraux rectangulaires.

Céramique de l'église Saint-Jean de Montmartre. DR
Céramique de l’église Saint-Jean de Montmartre. DR

Église Saint-Jean de Montmartre
19 rue des Abbesses, 75018 Paris

À lire également : Dans quelle église se situe le dernier cloître de Paris ?

Image à la une : Église Saint-Jean de Montmartre – © Adobe Stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l