fbpx

Savez-vous pourquoi la Samaritaine s'appelle ainsi ?

La Samaritaine
Par Romane Fraysse

Il fait partie des grands magasins de la Rive droite parisienne. Cet édifice de style Art nouveau a un nom bien particulier, qui nous renvoie tout droit au… XVIe siècle !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un épisode biblique

Alors que le Pont-Neuf vient tout juste d’être achevé, Henri IV décide d’installer la première machine élévatrice d’eau de Paris sur le côté droit du pont, à la fin du XVIe siècle. Celle-ci est alors utilisée pour pomper l’eau du fleuve afin d’alimenter le palais du Louvre et son jardin, qui se trouvent à proximité. Installé sur pilotis, l’édifice est alors nommé “la pompe de la Samaritaine”. Pour quelle raison ?

La Samaritaine © Franck Legros
La Samaritaine © Franck Legros

Lors de sa conception, celui-ci est décoré d’une sculpture représentant une scène de la Bible, la rencontre entre Jésus et la Samaritaine au Puits de Jacob. En effet, dans l’Evangile selon saint Jean, Jésus trouve une femme de Samarie en train de se reposer près du puits de Jacob. Celui-ci lui demande à boire, or à cette époque, les Juifs sont en conflit avec les Samaritains. Celle-ci refuse donc en premier lieu de lui offrir de l’eau, avant de comprendre qu’elle fait face au Messie.

inscription

Une pompe disparue

Détruite en 1813, cette pompe a entièrement disparu du paysage parisien. Toutefois, sa mémoire persiste dans la toponymie. En effet, c’est à son emplacement qu’un demi-siècle plus tard, un certain Ernest Cognacq aménage sa première échoppe dans la rue pour vendre une multitude d’objets ménagers. Celle-ci est alors surnommé avec humour le « Napoléon du déballage ». Face au succès qu’il rencontre, celui-ci décide de louer en 1870 une petite salle, rue de la Monnaie, où il ouvre sa première boutique dénommée « À la Samaritaine ». Avec sa femme Marie-Louise Jaÿ, il ouvre finalement en 1900 les fameux Grands Magasins de La Samaritaine.

Intérieur de La Samaritaine. DR
Intérieur de La Samaritaine. DR

Les grands magasins de la Rive droite

Désormais, La Samaritaine est l’un des grands magasins de Paris, adresse incontournable située entre la rue de Rivoli et la Seine. Le lieu est visité autant pour ses nombreux commerces que pour sa splendide architecture de styles Art nouveau et Art déco, conçue par Frantz Jourdain et Henri Sauvage. L’édifice est d’ailleurs inscrit au titre des monuments historiques. Si de nombreux rayons historiques ont disparu (tels que le bricolage, l’animalerie ou l’oisellerie), on trouve de la mode, de la parfumerie, de la joaillerie, de la restauration ou des espace de détente répartis sur 10 000 m2.

La restauration de La Samaritaine vue du toit - © La Samaritaine
La restauration de La Samaritaine vue du toit – © La Samaritaine

La Samaritaine
9 rue de la Monnaie, 75001 Paris

A lire également : La petite histoire du Bon Marché

Image à la une : © La Samaritaine

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
French cancan danseuses

Paris Coquin

Complet

News populaire