fbpx

Connaissez-vous le passé sulfureux de l'Élysée ? Des séances de chiromancie, d’astrologie et de magnétisme ont lieu...

Palais de l'Elysée
Par Romane Fraysse

Le palais de l’Élysée est aujourd’hui connu pour être la résidence principale du président de la République française. Mais son histoire quelque peu sulfureuse reste souvent ignorée…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Le scandaleux comte d’Évreux 

Après la mort de Louis XIV en 1715, le château de Versailles est peu à peu délaissé par la bourgeoisie. Celle-ci préfère désormais occuper les hôtels particuliers au sein de Paris, à l’instar du comte d’Évreux. Celui-ci achète ainsi deux terrains constitués de jardins maraîchers et de forêts, non loin des actuels Champs-Élysées, pour construire sa demeure. Édifié entre 1718 et 1720 par Armand Claude Mollet dans un style classique, l’hôtel ne voit pas le jour de la manière la plus irréprochable : déjà parce qu’il est créé grâce à de l’argent provenant de la traite négrière, mais aussi parce que le comte n’hésite pas à exclure son épouse de l’inauguration – celle-ci ayant seulement 12 ans – pour lui préférer sa maîtresse.

Illustration du palais de l'Elysée
Illustration du palais de l’Élysée

Un salon d’astrologie

En 1753, la marquise de Pompadour, favorite de Louis XV, décide d’acquérir cet hôtel, et l’ajuste selon ses goûts : elle fait recouvrir les murs de boiseries et d’or, ajoute des tapisseries des Gobelins, des lustres en cristal, et dans le jardin, des portiques, des cascades, un labyrinthe, un immense potager, ainsi qu’une grotte entièrement dorée… Rien d’étonnant à toutes ces demandes, celle-ci étant connue pour être quelque peu extravagante !

Intérieur du palais de l'Elysée
Intérieur du palais de l’Élysée

À la veille de la Révolution, l’hôtel passe aux mains de la fille du duc d’Orléans, la duchesse de Bourbon, qui va le nommer “l’hôtel de l’Élysée” en référence au carré de l’Élysée, l’un des jardins de l’avenue des Champs-Élysées. Celle-ci réserve alors les salons de l’hôtel à des séances de chiromancie, d’astrologie et de magnétisme. On y croise alors tout un ensemble de personnes très farfelues, qui plaisent particulièrement à la duchesse.

inscription

Entre café-concert et hôtel de passe

Après la Révolution, l’hôtel est récupéré par Benoît Hovyn et Jeanne La Violette, un couple de négociants flamands, qui finiront par racheter l’édifice entier pour le transformer en un lieu de plaisir réservé aux classes les plus aisées. Inauguré en 21 juin 1797, l’Élysée devient un véritable café-concert où l’on peut boire, danser, manger, jouer à la roulette et contempler des feux d’artifice. L’entrée est alors moins chère pour les femmes, afin de ramener davantage d’hommes et faire de l’Élysée un réel lieu de libertinage. En effet, au premier étage se trouvent des chambres privées fréquentées par des filles de joie qui travaillent non loin de là… Il faut attendre l’arrivée de la famille Bonaparte pour mettre de l’ordre dans tout cela, et faire de cet édifice la résidence principale du président.

À lire également : Une ancienne maison close transformée en bistrot dans le 17e

Image à la une : Le palais de l’Élysée. DR

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l